Aller au menu Aller à la page

100e anniversaire de la Déclaration d’indépendance du 8 février

2019-02-08

Journal

ⓒKBS News

La Corée du Sud a célébré aujourd’hui le centième anniversaire de la Déclaration d’indépendance du 8 février. Celle-ci reste relativement peu connue du grand public. Or, elle constitue un événement déclencheur du Mouvement pour l’indépendance du 1er mars 1919, un jalon historique dans la résistance à l’occupant japonais. Ce texte a pu voir le jour sous l’influence de la fin de la Première guerre mondiale et du principe d’auto-détermination des peuples qui en découlait. Les étudiants coréens résidant au Japon ont été fortement motivés par les « quatorze points » sur la paix prononcés par le président américain Woodrow Wilson en 1918, dans le but de mettre un terme au conflit. Le 6 janvier 1919, ils ont organisé un concours oratoire pour prendre la résolution de lancer un véritable mouvement pour l’indépendance de leur patrie. Par la suite, ils ont fondé un comité d’action chargé de rédiger la déclaration en question. Celle-ci est basée sur une ébauche de Lee Kwang-soo, qui deviendra l’un des plus grands auteurs de la littérature moderne coréenne.


Le texte final met tout d’abord en avant le bien-fondé et la légitimité de l’indépendance de la Corée. Ensuite, il critique vivement le régime colonialiste nippon en l’accusant de pratiquer une « politique esclavagiste à l’ancienne » qui porte atteinte aux libertés du peuple et le prive du droit à la vie. Il avertit que les habitants du pays du Matin clair mèneront une lutte sans répit contre lui. Par ailleurs, la déclaration précise que l’indépendance de la Corée donnera naissance à un nouveau pays démocratique qui saura contribuer à la paix mondiale et au développement de la culture de l’humanité. Elle s’achève par quatre résolutions. Primo, annuler le traité d’annexion de la Corée par le Japon et déclarer l’indépendance du pays. Secundo, convoquer un grand rassemblement du peuple. Tertio, envoyer un représentant des Coréens à la Conférence internationale de la Paix. Et quarto, mener une lutte acharnée sans fin jusqu’à ce que l’objectif soit atteint.


Le 8 février 1919, les étudiants coréens auteurs de cette initiative ont envoyé la Déclaration d’indépendance aux missions diplomatiques des pays étrangers basées à Tokyo, aux ministres et au Parlement du Japon, au gouverneur général nippon à Séoul ainsi qu’à différents journaux. Et dans l’après-midi du même jour, ils ont organisé une assemblée pour la déclamer. Quelque 600 participants ont alors voulu mener un débat sur les mesures à adopter pour libérer leur pays. Mais ils ont été dispersés de force par la police japonaise, et 13 jeunes leaders ont été arrêtés sur place. Par la suite, il y a eu plusieurs tentatives de renouveler la même déclaration à Tokyo, mais en vain. Cette nouvelle est arrivée jusqu’à Séoul. La Déclaration d’indépendance du 8 février a fini par susciter le Mouvement pour l’indépendance du 1er mars, et par inspirer les rédacteurs d’une nouvelle déclaration, celle du 1er mars, dont le grand poète Choe Nam-seon.

Contenus recommandés