Aller au menu Aller à la page

« Village en bord de mer » d’Oh Yeong-su

#Lettres coréennes l 2019-02-12

Lettres coréennes


Extrait de l’émission :


« Village en bord de mer » commence par cette description d’un petit village côtier appelé H, où se déroule l’histoire. Le personnage principal est une jeune veuve de 23 ans du nom de Hae-sun.



Là où se fait entendre le son des trains vers l’ouest, porté de loin par le vent, se trouve un petit village côtier baptisé H, où les vagues de la mer de l’Est viennent buter contre le bas des murs de pierre. 

Y sont implantées une vingtaine de maisons au toit de chaume ressemblant à des chapeaux coniques de bambou avec des murs de pierres rondes couvertes ici et là de couches de coquilles d’huîtres. 

Comme il est de coutume dans des villages en bord de mer, les épouses des pêcheurs déterrent des palourdes et cueillent des algues lors de la marée basse et cultivent leur potager lors de la marée haute. Ce qui différencie ce village des autres, c’est qu’il compte un nombre un peu trop élevé de veuves. 


서(西)로 멀리 기차 소리를 바람결에 들으며,

어쩌면 동해 파도가 돌각담 밑을 찰싹대는

H라는 조그만 갯마을이 있다.


더께더께 굴딱지가 붙은 모 없는 돌로 담을 쌓고,

낡은 삿갓 모양 옹기종기 엎딘 초가가 스무 집 될까 말까?


고기잡이 아낙네들은 썰물이면

조개나 해조를 캐고,

밀물이면 채마밭이나 매는 것으로

여느 갯마을이나 별다름 없다.

다르다고 하면 이 마을에는 유독 과부가 많은 것이라고나 할까?



Une nuit d’été, le village s’anime de joie lorsque le kkwaenggwari, un petit gong, se joue bruyamment. Le son qui provient de la senne pour la pêche signale l’arrivée d’un banc d’anchois.



Hae-sun et la mère de Su-gi ont couru vers la senne en passant par les bancs de sables près du rivage. 

— De-e-ya de-ya ! 

Au fur et à mesure que les gens tiraient sur les deux côtés tout en chantant, les cordes se tendaient et le filet a commencé à être ramené doucement. 

Plus le filet se rapprochait, plus le rythme du chant s’accélérait. A ce moment-là, les anchois sautaient déjà sur le banc de sable. 

Tout à coup, une main solide a couvert le dos de la main de Hae-sun. Elle n’était pas assez forte pour écarter la main qui avait saisi la sienne avec la corde. 

Les anchois bondissaient sur le sable, brillant d’un éclat argenté. Les femmes étaient occupées à les ramasser. 


해순이와 숙이 엄마는 물기슭 모래톱으로 해서

후리막으로 달려갔다.


-데에야 데야. 이켠과 저켠에서 이렇게 서로 주고 받으면

로프는 팽팽해지면서 지그시 당겨온다.


그물이 가까워올수록 데해라 데야는 박자가 빨라진다.

이때쯤은 벌써 멸치가 모래톱에 헤뜩헤뜩 뛰어오른다.


이 때 해순이 손등을 덮어 쥐는 억센 손이 있었다.

줄과 함께 검잡힌 손은 해순이 힘으로는 어쩔 수 없었다. 


멸치가 모래 위에 하얗게 뛴다.

아낙네들은 뛰어오른 멸치들을 주워담기에 바쁘다.




Auteur : 

Oh Yeong-su est né en 1911 à Ulju dans la province de Gyeongsang du Sud et décédé en 1979. Il fait ses débuts en tant qu’écrivain en 1953 en publiant « Village en bord de mer » dans la revue Munye ou Art littéraire.

Contenus recommandés