Aller au menu Aller à la page

La Corée du Sud veut renforcer grandement son système de sécurité sociale

2019-02-13

Journal

ⓒYONHAP News

La Corée du Sud investira 332 000 milliards de wons, soit environ 260 milliards d’euros, d’ici 2023 dans l’amélioration du bien-être de la population. C’est le chiffre avancé dans son plan de base pour la protection sociale. Séoul établit tous les cinq ans un nouveau cadre pour le système social. Le projet confirmé hier en conseil des ministres est la deuxième version de ce plan. Il vise à créer une société tolérante dans laquelle chaque citoyen peut s’épanouir. Actuellement, la Corée du Sud est dans le peloton de queue des pays membres de l’OCDE en matière de qualité de vie. Le gouvernement s’est fixé l’objectif de passer de la 28e à la 10e place d’ici 2040.


Les efforts seront concentrés tout d’abord sur la diminution de l’emploi mal rémunéré, qui a atteint 22,3 % en 2017. Afin de le réduire à 15 % d’ici 2040, plusieurs mesures seront appliquées, comme le renforcement du filet de protection sociale, la multiplication de la formation tout au long de la vie, ou encore le développement des compétences de la main-d’œuvre. Le deuxième objectif consiste à faire reculer le taux de pauvreté relative estimé à 17,4 % en 2017 jusqu’à 11,3 % en 2040. Le dernier est destiné à allonger l’espérance de vie en bonne santé de 73 ans en 2016 à 78 ans en 2040. En matière de santé, les efforts seront déployés afin de diminuer les charges qui pèsent sur les individus tout en améliorant l’efficacité du système médical. De plus, l’exécutif augmentera la part de l’investissement dans les services sociaux qui ne représentait que 5,7 % par rapport au PIB en 2015 pour atteindre 10,7 % à l’horizon 2040. Enfin, diverses prestations sociales adaptées aux différentes étapes de vie seront offertes à la population.


Parmi les mesures concrètes qui seront appliquées prochainement, citons la gratuité de l’éducation qui concernera tous les lycéens à partir de 2021. Le nombre de bénéficiaires de l’allocation de base de 300 000 wons, l’équivalent de 230 euros, augmentera progressivement. Ensuite, de plus en plus de CDD seront remplacés par des CDI. A l’hôpital, la couverture par l’Etat des frais liés à l’IRM et à l’échographie sera étendue. Il faut savoir qu’ici les dépenses sociales sont jugées relativement faibles par rapport au développement de l’économie nationale, malgré leur augmentation constante. C’est la raison pour laquelle le plan d’amélioration de la protection sociale est plutôt bien accueilli par la population. Pourtant, le gouvernement n’a pas proposé de mesures financières concrètes pour mettre en œuvre son plan ambitieux. Il devra aussi obtenir l’accord des citoyens concernant l’augmentation des charges publiques.

Contenus recommandés