Aller au menu Aller à la page

Le revenu national brut par habitant franchit le seuil des 30 000 dollars

#Gros plan sur l'actualité l 2019-03-09

Journal

ⓒYONHAP News

Le revenu national brut (RNB) par habitant de la Corée du Sud a dépassé le seuil des 30 000 dollars en 2018. Ce seuil est souvent utilisé comme critère pour classer un pays dans la catégorie des pays avancés. Le pays du Matin clair avait franchi celui des 20 000 dollars en 2006.


Selon les chiffres publiés le 5 mars par la Banque de Corée (BOK), le RNB par habitant s'est établi à 31 349 dollars l’an dernier, en augmentation de 5,4 % par rapport à 2017. En 1955, lorsqu'elle a adhéré au Fonds monétaire international (FMI) et à la Banque mondiale, la Corée du Sud était l'un des pays les plus pauvres au monde et son produit national brut (PNB) par habitant n'était que de 65 dollars. Il est vrai que le RNB et le PNB sont deux indicateurs différents, mais renvoient à des notions presque identiques. On peut donc les utiliser indistinctement.


Ce n'est qu'en 1963 que le RNB par habitant a dépassé les 100 dollars. Mais, depuis, il a rapidement augmenté pour franchir la barre des 1 000 dollars en 1977, puis celle des 3 000 dollars dix ans plus tard et enfin celle des 10 000 dollars en 1994. Cependant, la crise financière asiatique qui a éclaté en 1997 a freiné cet élan. L’année suivante, cet indicateur a chuté à 7 989 dollars. Le pays a mis cinq ans pour remonter au-dessus de la barre des 10 000 dollars.


En 2006, le RNB par habitant a dépassé la barre des 20 000 dollars, s'établissant à 20 795 dollars. Mais il a de nouveau chuté à 18 256 dollars en 2009 sous l’effet de la crise financière mondiale. Du coup, après avoir franchi la barre des 20 000 dollars pour la première fois, le pays du Matin clair a attendu pas moins de douze ans avant de dépasser le cap des 30 000 dollars, alors que le Japon et l'Allemagne ont mis cinq ans et les Etats-Unis et l'Australie, neuf ans.


En franchissant la barre symbolique, la Corée du Sud a désormais rejoint le groupe des pays avancés sur le plan économique. Jusqu'à présent, parmi les pays dotés d'une population de plus de 50 millions d'habitants, seuls six disposaient d'un RNB par habitant supérieur à 30 000 dollars. Il s'agit des Etats-Unis, de l'Allemagne, du Royaume-Uni, du Japon, de la France et de l'Italie. Le pays du Matin clair est donc devenu la septième nation à entrer dans ce club. Il faut noter que beaucoup de pays en développement tombent dans ce qu'on appelle le « piège du revenu intermédiaire » sans jamais se hisser au rang des pays avancés. La Corée du Sud a su éviter ce piège, en montrant que sa croissance économique s'appuie sur de solides bases.


Néanmoins, les perspectives actuelles de l'économie nationale ne sont pas tout à fait réjouissantes. La croissance réelle du PIB en 2018 s'est établie à 2,7 %, soit le niveau le plus bas jamais enregistré depuis 1998 où elle a atteint 3 % sur fond de crise asiatique. De plus, le rythme de croissance des exportations ralentit en raison notamment de la baisse des prix des semi-conducteurs, l'un des principaux produits d'exportation du pays. La consommation intérieure a toujours du mal à repartir. Qui plus est, la polarisation de la société s'aggrave. La restructuration et l'amélioration de la compétitivité des principaux secteurs du pays telles que la construction navale, la sidérurgie ou les semi-conducteurs, ainsi que la réduction des inégalités, sont autant de défis à relever pour l'économie sud-coréenne.

Contenus recommandés