Aller au menu Aller à la page

Jo Sumi, soprano à la voix d’or

#Carte postale sonore l 2019-03-09

Entre nous

Le pays du Matin clair possède un patrimoine vocal incroyable. Les sud-Coréens aiment donner de la voix et nombreux sont ceux qui montent la note sans effort. Aujourd’hui, nous allons faire le portrait de Jo Sumi, mieux connue comme Sumi Jo sur la scène internationale, soprano sud-coréenne reconnue dans le monde entier pour sa voix, bien évidemment, mais aussi pour la facilité qu’elle a de monter dans les aigus sans le moindre effort.


ⓒ YONHAP News

Tout commence en 1983, quand Sumi s’installe en Italie pour étudier le chant à l’Accadamia di Santa Cecilia de Rome. Qui n’a pas déjà entendu son interprétation sensationnelle de la Reine de la nuit dans « La Flûte enchantée » ? C’est après cela, à partir de la fin des années 80, qu’elle commencera à interpréter les plus grands rôles du répertoire de colorature. Polyglotte, elle chante en italien, en allemand, mais aussi en français ! Elle a remporté de très nombreux prix dont le prestigieux Grammy Award du meilleur CD d’opéra, en 1993.


ⓒ YONHAP News

Avec le talent qui est le sien et reconnu dans le monde entier, la virtuose fait le tour du monde et se produit sur les plus grandes scènes, accompagnée des plus grands orchestres. On peut nommer l’Orchestre symphonique de Vancouver, les Cincinnati Pops, L’Orchestre de Saint Luke, Le Vienna Philharmonic, l’Orchestre philharmonique de Londres, le Los Angeles Philharmonic, le Hollywood Bowl Orchestra, entre autres.


ⓒ YONHAP News

En 2007, Jo Sumi interprète pour la première fois Violetta dans la Traviata avec l’Opéra de Toulon et, lors de la saison 2008/2009, elle a endossé le rôle de Zerline dans Fra Diavolo à l’Opéra-Comique et à l’Opéra Royal de Wallonie-Liège. Le 9 mars 2018, lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques d’hiver de PyeongChang, la virtuose a interprété un duo exceptionnel avec son amie Sohyang, elle aussi chanteuse, avec la chanson « Here As One ».

Contenus recommandés