Aller au menu Aller à la page

Moon Jae-in nomme cinq nouveaux ministres

#Gros plan sur l'actualité l 2019-04-13

Journal

ⓒKBS News

Le président de la République a officiellement nommé le 8 avril cinq nouveaux ministres. Il s'agit de la ministre des PME et des Startups Park Young-sun, du ministre de la Réunification Kim Yeon-chul, celui de l'Intérieur Chin Young, celui de la Culture, des Sports et du Tourisme Park Yang-woo et, enfin, celui des Affaires maritimes et de la Pêche Moon Seong-hyeok. La nomination de Park Young-sun et de Kim Yeon-chul a eu lieu alors que les parlementaires n’ont pas donné leur feu vert à l'issue des auditions de confirmation de ces candidats.


Moon Jae-in avait déjà procédé à un remaniement partiel le 30 août dernier en remplaçant cinq ministres. Il avait notamment nommé au poste de vice-Premier ministre aux Affaires sociales et de ministre de l’Education Yoo Eun-hye, députée du parti au pouvoir Minjoo. Le 9 novembre, le chef de l'Etat avait nommé Hong Nam-ki au poste de vice-Premier ministre à l'Economie et de ministre des Finances. Avec la prise de fonction de cinq nouveaux ministres lundi, la nouvelle équipe ministérielle est désormais au complet.


Park Young-sun, nommée aux PME et aux Startups, a travaillé comme journaliste pour la chaîne MBC avant d’enchaîner quatre mandats de députée à l’Assemblée nationale. Le nouveau ministre de la Réunification Kim Yeon-chul est un spécialiste des relations intercoréennes. Il a été chercheur spécialisé des questions nord-coréennes à l'Institut de recherches économiques de Samsung et membre du comité consultatif d'experts pour le sommet intercoréen, avant d'occuper le poste de chef de l'Institut coréen pour l'unification nationale (KINU). Chin Young, choisi pour diriger le ministère de l'Intérieur, a été élu quatre fois député. Cet ancien magistrat s’est vu confier le portefeuille de la Santé sous la présidente Park Geun-hye. Park Yang-woo, nommé à la Culture, aux Sports et au Tourisme, a déjà occupé plusieurs postes clé dans ce ministère. Il a également été professeur en gestion des arts à l'université Chung-Ang. Enfin, le nouveau ministre des Affaires maritimes et de la Pêche Moon Seong-hyeok a été professeur à l'université maritime mondiale (WMU) en Suède.


Ce remaniement intervient au moment où Moon Jae-in entame la troisième année de son quinquennat. Pour composer sa nouvelle équipe, le locataire de la Maison bleue a surtout choisi des spécialistes reconnus dans leurs domaines. Ce qui traduit sa volonté de générer rapidement des résultats tangibles en matière de réformes.


Début mars, Moon avait désigné sept nouveaux ministres. Pourtant, au cours des auditions de confirmation à l'Assemblée nationale, des soupçons de fraude ou d'irrégularités pesant sur certains candidats ont été révélés. Face à la pression grandissante de l'opposition, il a annulé, le 31 mars, la désignation de Cho Dong-ho au poste de ministère des Sciences et des TIC. Le même jour, Choi Jung-ho, choisi pour diriger le ministère de l'Aménagement du territoire et des Transports, a retiré lui-même sa candidature. Les partis d'opposition ont également exigé la mise à l'écart de Park Young-sun et de Kim Yeon-chul. Ils ont soupçonné la première d'avoir enfreint la loi et reproché au second un tropisme pro-nord-coréen. Les parlementaires ont refusé de soumettre au chef de l’Etat les rapports sur les auditions de confirmation de ces candidats. Pourtant, malgré la contestation de l'opposition, celui-ci a maintenu son choix. Ce qui n’a fait qu’aggraver le bras de fer entre les deux camps, alors que de nombreux dossiers importants attendent d'être traités aussi bien au gouvernement qu'au Parlement, dont notamment la réparation et l'indemnisation des dégâts causés par les incendies dans la province de Gangwon, la relance de l'économie nationale ou le redressement du marché du travail.

Contenus recommandés