Aller au menu Aller à la page

Le sommet Séoul-Washington concrétise une nouvelle rencontre des deux Corées

#Gros plan sur l'actualité l 2019-04-13

Journal

ⓒYONHAP News

Un nouveau sommet entre Moon Jae-in et Donald Trump a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi à la Maison blanche. Selon le communiqué de presse, les deux dirigeants se sont entretenus sur leurs objectifs communs que sont la dénucléarisation de la péninsule et l’instauration de la paix dans la région. Pour y parvenir, ils se sont accordés sur une approche dite « top-down », c’est-à-dire la prise de décisions au plus haut niveau.


Le président américain a souligné que la voie était toujours ouverte pour mener des négociations avec la Corée du Nord. Le numéro un sud-coréen, de son côté, a affiché l’intention de coopérer étroitement avec son interlocuteur de manière à ce que l’éventuelle prochaine rencontre entre Kim Jong-un et Donald Trump serve d’étape vers le désarmement nucléaire.


Les deux parties ont également échangé sur l’organisation du troisième sommet Washington-Pyongyang et la manière de remettre sur les rails le dialogue de ces deux pays. Les dossiers entourant l’alliance entre la Corée du Sud et les Etats-Unis, tels que le commerce extérieur et la sécurité, étaient aussi sur la table.


Lors du tête-à-tête, le chef de l’Etat sud-coréen a fait part de son projet d’organiser un nouveau sommet intercoréen. Trump a affiché son consentement en demandant de partager la position de Pyongyang après l’entrevue. Séoul devrait alors accélérer les préparatifs pour la rencontre entre les dirigeants des deux Corées. Rien n’est décidé pour le moment sur le lieu et le calendrier, mais cet événement se déroulera, semble-t-il, à la fin de ce mois, environ un an après la déclaration de Panmunjom du 27 avril.


Le dernier sommet Moon-Trump laisse entendre que la balle est désormais dans le camp de la Corée du Sud. Celle-ci doit trouver un terrain d’entente entre Pyongyang et Washington, qui campent sur leur position devant la question de la dénucléarisation. Alors que le premier réclame une démarche progressive, le second plaide pour une solution intégrale. Le pays de l’oncle Sam continue de vouloir mettre la pression sur le royaume ermite en affirmant que les sanctions ont permis de le faire asseoir à la table des négociations. Au contraire, le régime de Kim Jong-un s’engage à trouver une issue à la hauteur de ses moyens afin de prouver que la communauté internationale s’est trompée. Néanmoins, l’aide humanitaire, la possibilité de lever les sanctions et l’approche progressive étant évoqués au sein de Washington, l’horizon ne semble pas être si sombre.

Contenus recommandés