Aller au menu Aller à la page

L’apprentissage de la musique traditionnelle

#Aux sources de la musique coréenne l 2019-05-15

Aux sources de la musique coréenne


La musique traditionnelle coréenne – le pansori et les chansons folkloriques en particulier – s’est transmise de bouche à oreille de génération en génération : le maître fait une démonstration seulement une ou deux fois puis demande aux élèves de répéter la mélodie. L’apprentissage d’un instrument se faisait également de bouche à oreille. Appelé « gueum » ou « musique de bouche », cette méthode était employée pour enseigner une pièce musicale. 


Par exemple, l’enseignant se servait de sons vocaux pour rappeler les intonations musicales ou pour indiquer des techniques instrumentales liées au doigté, à la manière de pincer ou de gratter les cordes, etc. La maîtrise du gueum permettait donc à un élève de jouer d’un instrument après avoir écouté le chant de l’enseignant, qui pouvait lui apprendre non seulement les techniques de jeu, mais aussi les émotions. 


[Liste des mélodies de cette semaine]

1. « Sanghyeon dodeuri » interprété par Seong Gyeong-rin au gueum et Chae Seong-hee au gayageum

2. Le mouvement « Jajinmori » de la version du sanjo pour gayageum proposée par Kim Juk-pa et interprété par Lee Yeon-hee au gayageum en compagnie de Cho Sun-ae au gueum

3. « Le chant des marins » interprété au chant notamment par Kim So-hee

Contenus recommandés