Aller au menu Aller à la page

Etre enseignant en Corée du Nord

#La Corée du Nord que vous ne connaissez pas l 2019-05-16

Trait d’union

© KBS

En Corée du Sud, le 15 mai est le « jour des professeurs ». Ce jour-là, tous les élèves expriment leur gratitude à l’égard de leurs enseignants en leur chantant une chanson et en leur offrant des œillets. Et en Corée du Nord ? Un jour similaire a-t-il été instauré ? Quelles marques de respect reçoivent les professeurs au nord de la frontière ?


« Il n’y a pas de jour officiel consacré aux enseignants en Corée du Nord. Mais on célèbre chaque année, le 5 septembre, le « jour de l’éducation ». C’est une journée qui a été instaurée par le régime pour marquer la publication en 1977 de ses « thèses sur l’éducation socialiste ». Elle est célébrée par les enseignants et leurs élèves. Ce jour-là sont organisées des compétitions sportives, des sessions spéciales d’enseignement, et des évènements commémoratifs. La Corée du Nord considère que c’est un jour spécial, pour les professeurs comme pour leurs étudiants : il vise à améliorer les qualités pédagogiques des premiers, et à encourager les seconds à se montrer plus studieux », explique Jeong Eun-chan, professeure à l’Institut pour l’éducation sur la réunification.


Elle raconte aussi que les cas de parents qui offrent des pots de vins aux enseignants sont nombreux. En raison de l’effondrement du système de distribution public de biens et de nourriture, certains professeurs ne se cachent même plus et demandent ouvertement aux parents des présents. D’autres doivent renoncer à leur poste pour gagner leur vie sur les marchés privés. Récit.

Contenus recommandés