Aller au menu Aller à la page

Séoul approuve un plan d’aide de 8 millions de dollars pour la Corée du Nord

#Gros plan sur l'actualité l 2019-06-08

Journal

ⓒKBS News

Le gouvernement sud-coréen a approuvé un plan d'aide humanitaire de 8 millions de dollars pour la Corée du Nord, à l'issue d'une réunion du Conseil de promotion de la coopération et des échanges intercoréens, tenue le 5 mai. Il apportera 4,5 millions de dollars au Programme alimentaire mondial (PAM) pour le soutenir dans ses opérations d’aide aux habitants nord-coréens. Il offrira également 3,5 millions de dollars au projet de soutien à la santé de la femme et de l'enfant dans le pays communiste.


La dernière aide humanitaire sud-coréenne au Nord par l’intermédiaire des organisations internationales date de décembre 2015, lorsque l'administration Park Geun-hye a débloqué 800 000 dollars pour soutenir l'enquête socio-économique, démographique et sanitaire menée par le Fonds des Nations unies pour la population (UBFPA) en Corée du Nord. Depuis l'entrée en fonction du gouvernement actuel, un plan d'aide de 8 millions avait été approuvé par le Conseil de promotion de la coopération et des échanges intercoréens en septembre 2017. Mais ce plan n'a pu être exécuté suite à des provocations militaires de Pyongyang. Près de deux ans après, le Conseil a de nouveau approuvé ce plan, ce qui permettra une première aide humanitaire de l’administration de Moon Jae-in à la population nord-coréenne.


Cependant, cette décision a été prise non sans difficultés. Le régime nord-coréen étant toujours soumis aux sanctions internationales en raison de ses programmes nucléaires et balistiques, la fourniture d'aide humanitaire à la Corée du Nord semblerait aller à contre-courant de la position de la communauté internationale. Or, en avril dernier, l'Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial ont rendu public un rapport alarmant sur l'alimentation de la population nord-coréenne. Selon ce rapport, la Corée du Nord serait confrontée à sa plus grave pénurie alimentaire depuis une décennie et aurait besoin de 1,36 million de tonnes de nourriture pour s'en sortir. Suite à la publication de ce rapport, le gouvernement sud-coréen s'est déclaré « préoccupé » par la situation alimentaire au Nord, laissant entendre son intention d’apporter une aide alimentaire à son voisin. Puis, lors d’un entretien téléphonique avec Moon Jae-in le 7 mai, le président américain Donald Trump a exprimé son soutien à la livraison d’aide alimentaire de Séoul au Nord. Le gouvernement sud-coréen n’a pas tardé à annoncer son plan d’aide humanitaire au Nord.


Malheureusement, peu après, Pyongyang a procédé à des tirs de projectiles à courte portée, ce qui a suscité des interrogations sur la pertinence de l'aide humanitaire pour le régime. Mais le gouvernement sud-coréen a malgré tout réitéré, le 17 mai, son intention de fournir une aide alimentaire au Nord, indépendamment de la situation politique et, le 5 juin, il a officiellement approuvé le plan d'aide de 8 millions de dollars. Séoul espère que cette opération pourra non seulement contribuer à soulager la souffrance des habitants nord-coréens mais aussi ouvrir une nouvelle brèche dans les négociations sur la dénucléarisation du pays communiste qui se trouvent dans l'impasse.

Contenus recommandés