Aller au menu Aller à la page

Moon Jae-in lance une nouvelle initiative basée sur une paix active

#Gros plan sur l'actualité l 2019-06-15

Journal

ⓒYONHAP News

Le président de la République a dévoilé le 12 juin une nouvelle vision de « la paix pour le peuple », à l'occasion de sa visite d'Etat en Norvège. Dans un discours liminaire prononcé lors du Forum d'Oslo, à l'université d'Oslo, dans la capitale norvégienne, Moon Jae-in a proposé une nouvelle initiative s'appuyant sur une « paix active ». Il a affirmé qu'il ne faut pas se contenter d'une « paix passive » qui est simplement une absence de conflits armés. Et de souligner l'importance d'instaurer une « paix active » qui favorise les échanges et les coopérations et qui, ainsi, change positivement la vie quotidienne du peuple.


Pour le chef de l’Etat, cette vision de la paix pourrait permettre non seulement de réaliser la dénucléarisation de la péninsule coréenne et d'instaurer un régime de paix permanent, mais également de guérir la division dans le cœur du peuple séparé par la différence des idéologies et des points de vue. Moon a en outre expliqué que le processus de paix dans la péninsule coréenne consiste à démanteler complètement le dernier régime de guerre froide qui subsiste en Asie du Nord-est. Au cours de ce discours qui a duré environ 22 minutes, il a employé le mot « paix » 53 fois et le mot « peuple » 25 fois. Enfin, le mot « péninsule » a été prononcé 15 fois.


Le locataire de la Maison bleue a proposé à la Corée du Nord de mettre en place un « comité frontalier », à l'instar de celui qui a été créé par l'Allemagne de l'Ouest et l'Allemagne de l'Est, sur la base du Traité fondamental signé en 1972. Par le biais de ce comité, les deux Allemagnes avaient échangé leurs avis sur les catastrophes naturelles telles que les incendies et les inondations ou sur la pollution de l'environnement, et œuvré ensemble pour trouver des solutions.  Les observateurs estiment que cette expérience de communication et de collaboration a joué un rôle positif dans le processus de réunification des deux pays.


Le lancement de cette nouvelle initiative intervient, jour pour jour, un an après la signature d'une déclaration commune par le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un à Singapour. Certes, les négociations sur la dénucléarisation entre Washington et Pyongyang marquent le pas. Pourtant, des signes positifs émergent aussi, avec notamment l'envoi récent d'une lettre de Kim à Trump.


En évoquant l'impasse dans laquelle se retrouve le dialogue américano-nord-coréen,  Moon Jae-in a souligné l'importance d'approfondir la compréhension et la confiance mutuelles. Et d'ajouter que le processus en cours n’est autre qu’un mouvement pour résoudre 70 ans d'hostilités.

Contenus recommandés