Aller au menu Aller à la page

Le président philippin exhorte des prisonniers remis en liberté à se dénoncer à la police

#Focus Asie l 2019-09-09

Séoul au jour le jour

ⓒ Getty Images Bank

Le président philippin Rodrigo Duterte a appelé la semaine dernière 1 700 détenus récemment mis en liberté à se dénoncer à la police sous 15 jours.


 D’après le journal Philippine Star, les anciens prisonniers qui se rendront aux commissariat se verront réévaluer leur peine et feront l’objet d'une enquête visant à savoir s’ils ont versé un pot-de-vin pour être relâchés. Le dirigeant philippin a averti qu’ils seraient arrêtés vivants ou morts dans le cas contraire. Il a également promis une récompense d’un million de peso, soit près de 17 500 euros à ceux qui les attraperont. 


En août dernier, 11 000 personnes emprisonnées ont bénéficié d'une libération pour avoir fait preuve de bonne conduite, mais 1 914 d’entre eux avaient commis des crimes graves comme des viols et des meurtres ainsi que du trafic de drogue. Nicanor Faeldon, le directeur du bureau de la correction du ministère de la Justice, a été limogé suite à cette affaire.

Contenus recommandés