Aller au menu Aller à la page

Compétitivité mondiale : la Corée du Sud occupe le 13e rang

#Gros plan sur l'actualité l 2019-10-12

Journal

ⓒKBS News

Le Forum économique mondial (WEF) a publié son classement annuel de la compétitivité des pays. La Corée du Sud s’y positionne au 13e rang sur 141 pays étudiés, en gagnant deux places par rapport à l’année dernière. Cette nouvelle a été annoncée le 9 octobre par le ministère des Finances. Le pays du Matin clair a conservé la première place du classement dans la catégorie de la stabilité macroéconomique et celle de l'adoption des technologies de l'information et de la communication (TIC). En revanche, il a reculé dans les catégories du dynamisme des entreprises et du marché du travail.


C'est Singapour qui s'est hissé à la première place du classement de la compétitivité mondiale en détrônant les Etats-Unis qui sont passés deuxièmes. La troisième place est occupée par Hong Kong, suivi des Pays-Bas, de la Suisse, du Japon, de l'Allemagne, de la Suède, du Royaume-Uni et du Danemark.


La Corée du Sud, classée à la 13e place cette année, a progressé de deux rangs par rapport à 2018 et de quatre depuis 2017. Sa position au classement cette année est la 10e plus élevée parmi les 36 pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), et la 5e plus haute parmi les 17 pays de la région de l'Asie de l'Est et du Pacifique.


Outre le classement général de la compétitivité, le Forum économique mondial publie également les classements des pays dans 12 catégories différentes. La Corée du Sud prend la tête dans le domaine de l'adoption des TIC et de la stabilité macroéconomique, comme l'an dernier. Elle se distingue également dans les catégories des infrastructures, de la capacité d'innovation et de la santé. Enfin, elle a aussi enregistré de bons scores en matière de taille du marché, du système financier, des institutions et des technologies.


En revanche, le pays a vu son rang reculer dans deux catégories par rapport à l'année dernière. D'abord, dans la catégorie du marché du travail, il s'est classé à la 51e position, perdant trois places. Notamment, en matière de coopération syndicale, il est descendu à la 130e position. Il se situe en dessous du 100e rang pour les coûts des licenciements économiques, pour les droits des travailleurs ou encore pour la facilité à embaucher des travailleurs étrangers. Dans la catégorie du dynamisme des entreprises, la Corée du Sud a régressé de trois places en passant de la 22e à la 25e position. Elle a reculé notamment dans les indicateurs de durée et de coût nécessaires pour créer une nouvelle entreprise et de la capacité des entreprises à accepter des idées créatives.

Contenus recommandés