Aller au menu Aller à la page

Les ouvriers nord-coréens envoyés à l’étranger

#La Corée du Nord que vous ne connaissez pas l 2019-11-07

Trait d’union

© KBS

Du 1er au 3 novembre a été organisé à Séoul le Festival international des droits de l’Homme en Corée du Nord. Un évènement dont l’objectif est de rappeler l’importance de cette question et la gravité des difficultés rencontrées par la population nord-coréenne. Le film d’ouverture était un documentaire intitulé « Dollars Heroes », c’est à dire « Les héros du dollar », qui raconte comment des milliers d’ouvriers nord-coréens sont envoyées travailler à l’étranger dans le but de gagner des devises pour le régime. Une question qui intéresse beaucoup les médias internationaux.


« Il y a des limites à ce que la Corée du Nord peut faire pour relancer son économie en difficultés, alors qu’il est presque impossible d’attirer des investissements étrangers en raison des sanctions imposées par le Conseil de sécurité des Nations unies. Le régime de Kim Jong-un a dû trouver un moyen de surmonter ces obstacles, parce qu’il a besoin d’argent pour fonctionner. Sa solution a été d’envoyer des ouvriers en dehors du pays, ce qui permet d’obtenir relativement facilement des devises étrangères. La majorité de ces travailleurs détachés sont partis en Chine et en Russie, deux pays où il est facile de les contrôler », explique Chung Eun-chan, professeure à l’Institut pour l’éducation sur la réunification, à Séoul.


Elle revient sur les origines de cette pratique, raconte le processus de sélection des nord-Coréens choisis pour partir à l’étranger, et explique que ces travailleurs détachés ne peuvent garder pour eux qu’une petite fraction de ce qu’ils ont gagné. Récit.

Contenus recommandés