Aller au menu Aller à la page

Moon Jae-in a rencontré brièvement Shinzo Abe à Bangkok

#Gros plan sur l'actualité l 2019-11-09

Journal

ⓒYONHAP News

Le président sud-coréen Moon Jae-in et le Premier ministre japonais Shinzo Abe se sont rencontrés brièvement en marge du sommet de l’Asean Plus Trois (APT), tenu le 4 octobre à Bangkok. Au cours de ce tête-à-tête qui a duré 11 minutes, les deux dirigeants ont souligné l'importance des relations entre leurs pays et convenu de résoudre les questions bilatérales par le dialogue.


Il s'agit de leur première rencontre en tête-à-tête depuis celle de septembre 2018, en marge de l'Assemblée générale de l'Onu à New York. D’après la porte-parole de la présidence sud-coréenne, cet entretien n'était pas prévu à l'avance mais a été organisé à l’improviste. Les deux dirigeants se sont accordés sur l'importance des liens entre la Corée du Sud et le Japon, et ont réaffirmé le principe selon lequel les deux pays doivent résoudre les questions en suspens par le dialogue. Moon Jae-in a proposé à Shinzo Abe de tenir une réunion entre responsables de haut niveau. Et le chef du gouvernement nippon s’y est déclaré favorable.


En effet, ils étaient peu nombreux à s'attendre à une telle rencontre, dans le contexte actuel de dégradation des relations bilatérales. C'est le président sud-coréen qui a pris l'initiative de se rapprocher du Premier ministre japonais dans le hall d'attente de l'hôtel où se tenait le sommet de l’APT. Les deux hommes, pleinement conscients de la nécessité de trouver des solutions face aux tensions entre leurs pays, ont engagé sur place une conversation qui a duré une dizaine de minutes. Cette rencontre intervient à environ deux semaines de la fin de l'accord sud-coréano-japonais de partage de renseignements militaires (GSOMIA), qui arrive à expiration le 23 novembre prochain. En août dernier, Séoul avait décidé de ne pas reconduire cet accord renouvelable tous les ans. En initiant un dialogue avec Abe, Moon souhaite donner la priorité à une solution diplomatique, avant de mettre un terme définitif à cet accord, dont l'utilité divise l’opinion.


À noter que les deux dirigeants avaient déjà créé un climat favorable à leur dialogue en échangeant des messages personnels. Le président sud-coréen avait chargé son Premier ministre Lee Nak-yon de transmettre une lettre personnelle à Shinzo Abe à l'occasion de la cérémonie d'intronisation de l'empereur du Japon, Naruhito, le 24 octobre. Le Premier ministre nippon a, de son côté, fait part de ses condoléances au président Moon suite au décès de sa mère le 30 octobre, par l'intermédiaire de l'ambassadeur japonais à Séoul, Yasumasa Nagamine.


Depuis la décision, en octobre 2018, de la Cour suprême sud-coréenne ordonnant l'indemnisation, par des entreprises japonaises, des anciens travailleurs coréens mobilisés de force durant la Seconde guerre mondiale, les relations entre Séoul et Tokyo ne cessent de se détériorer. La rencontre entre Moon et Abe, bien que brève, a permis un échange de propositions entre les deux hommes et pourrait servir d'amorce en vue d'améliorer les liens sud-coréano-japonais.

Contenus recommandés