Aller au menu Aller à la page

« Une ancienne élève » de Ha Geun-chan

#Lettres coréennes l 2020-01-07

Lettres coréennes

ⓒ Getty Images Bank

Extrait de l’émission :


Un après-midi, le sommeil m’a pris malgré moi pendant que j’écrivais. Je faisais alors une sieste, lorsque le téléphone sonna. 

« Allô, bonjour, est-ce que je suis bien chez M. l’écrivain Kang Su-ha ? a demandé une voix à l’autre bout du fil.

— Tout à fait, ai-je répondu.

— Est-ce que M. Kang est là, s’il vous plaît ? a-t-elle demandé à nouveau.

— C’est moi-même, ai-je dit. 

— Monsieur, n’avez-vous pas travaillé comme enseignant à l’école primaire de Sanri, il y a longtemps ? a repris la voix.

— Oui, ai-je dit.

— Vous souvenez-vous d’une fille du nom de Hong-yeon ? a-t-elle demandé.

— Quoi ? Hong-yeon ? »

Cet appel téléphonique tout à fait inattendu m’a laissé à la fois perplexe et agité. 


어느 날 오후.

글을 쓰다가 졸음이 와서 낮잠을 자고 있는데, 전화벨이 울렸다.

“저... 거기가 소설가 강수하선생님 댁입니까?” 

“예, 그렇습니다” 

“강 선생님 계세요?” 

“전데요” 

“선생님, 옛날에 산리초등학교에서 교편을 잡으셨지요?” 

“예” 

“홍연이라고 기억하세요?”

“뭐? 홍연이?”

나는 너무 뜻밖의 전화를 받아 좀 멍멍하고 가슴이 두근거릴 지경이었다.



« Une ancienne élève » de Ha Geun-chan commence ainsi, par un appel téléphonique de Hong-yeon, une ancienne élève du narrateur-protagoniste Kang Su-ha. Leur première rencontre remonte à 30 ans. Hong-yeon avait alors un énorme béguin pour Su-ha.



« Aujourd’hui, M. Kang m’a pincé le bras. Cet incident inattendu m’a laissée perplexe et mes joues se sont empourprées. Sur le chemin de retour de l’école, des sentiments étranges me tourmentaient sans cesse. Pourquoi m’a-t-il pincé le bras ? Qu’est-ce que cela veut dire ? Je n’arrive pas à m’endormir, même maintenant, en me posant ces questions. »   


 오늘 선생님이 내 팔을 살짝 꼬집었다.

 나는 너무나 뜻밖의 일에 얼굴이 홍당무처럼 붉어졌고,

 부끄러워서 어쩔 줄을 몰랐다.

 학교에서 집에 돌아오면서 

 나는 기분이 이상하고 또 이상했다.

 선생님이 왜 내 팔을 꼬집었을까.

 그게 무슨 뜻일까.

 나는 지금도 그 생각을 하며 잠을 이루지 못하고 있다



* Interview : Bang Min-ho, professeur de littérature coréenne à l’université nationale de Séoul

Le premier amour survient en général à l’adolescence. Il doit être difficile pour une jeune fille de comprendre ces sentiments à la fois excitants et bouleversants. Bien que Su-ha soit un enseignant, il n’a que 19 ans, tout juste sorti de l’école des enseignants du primaire. Hong-yeon a, quant à elle, 16 ans. L’écart d’âge entre ces deux jeunes est bien inférieur à ce qu’ils pensent. C’est leur relation enseignant-élève qui trouble la fille. Elle n’a aucun moyen de savoir ce que lui ressent. Quand on est amoureux, un léger changement d’expression dans le visage de l’autre peut éclairer ou assombrir toute une journée. La nouvelle de Ha Geun-chan décrit à merveille ces hauts et ces bas émotionnels.         




Auteur :

Ha Geun-chan est né en 1931 à Yeongcheon dans la province de Gyeongsang du Nord et décédé en 2007. Il entame sa carrière d’écrivain en remportant en 1957 le concours des jeunes talents littéraires organisé par le quotidien Hankook, avec sa nouvelle « Souffrances de deux générations ».

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >