Aller au menu Aller à la page

Les mélodies traditionnelles revisitées

#Aux sources de la musique coréenne l 2020-01-08

Aux sources de la musique coréenne


« Noraetgarak » est un « gyeonggi minyo », qui désigne l’ensemble des chants populaires de Séoul et de la province de Gyeonggi. Cette chanson, dont le titre peut se traduire littéralement par « mélodie », aurait pris son origine dans l’air interprété par les chamanes de Séoul lors des rituels chamaniques. Quant aux paroles, elles sont tirées des courts poèmes en trois vers baptisés « sijo », destinés initialement à être chantés en rythme. Dans le passé, seuls les poèmes chantés par les nobles étaient appelés « norae », c’est-à-dire le chant, alors que les mélodies interprétées par les gens du peuple étaient nommées « sori », qui peut se traduire par le son ou le bruit. Le titre « Noraetgarak » implique alors que les gens ordinaires transforment les « norae », poèmes chantés des nobles, en « sori », les mélodies populaires. Les paroles pouvant être choisies parmi tous les « sijo » existants, une bonne centaine de versions de « Noraetgarak » subsistent jusqu’à aujourd’hui. Cependant, ce sont les poèmes sur l’amour qui sont les plus souvent chantés. En voici un bon exemple :      

« L’amour, ce mensonge. Vous dites que vous m’aimez, mais c’est un mensonge. 

Vous prétendez que vous me voyez dans vos rêves, mais c’est un plus grand mensonge. 

Si vous avez passé des nuits blanches comme moi, comment pouviez-vous me voir dans vos rêves ? »


« Taepyeongga » est également un « gyeonggi minyo ». « A quoi cela sert-il d’être en colère ? A quoi cela sert-il de nous sentir pressés ? / Trop de choses nous frustrent déjà, / Pourquoi ne pas nous détendre et nous amuser ? » 

Nous vous souhaitons une année sans souci, tout comme les paroles de cette version de « Taepyeongga » de la province de Gyeonggi. 


[Liste des mélodies de cette semaine]    

1. « Noraetgarak » interprété par le groupe SsingSsing

2. « Taepyeongga » interprété par Prelude en compagnie de Jeon Yeong-rang

3. « Le chant des oiseaux » interprété au chant par Nam Sang-il, avec notamment Kim Duk-soo

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >