Aller au menu Aller à la page

Végétarisme et véganisme en Corée du Sud

#Un regard sur la Corée l 2020-03-21

Entre nous

ⓒ Getty Images Bank

De culture bouddhique mais aussi de par la gastronomie de leur pays, les sud-Coréens ont pendant très longtemps consommé peu de protéines animales. Nous tenons à rappeler à nos chers auditeurs que si l’abstinence de consommation de viande n’est pas un précepte du bouddhisme, la viande est rarement vue comme un aliment véritablement sain pour l’élévation de l’âme. De plus, la gastronomie coréenne utilise massivement les produits de la mer mais aussi le tofu, cet aliment protéiné issu du soja.


ⓒ KBS

La consommation de viande est donc née avec l’enrichissement du pays, en particulier depuis la fin des années 80. Les sud-Coréens consomment toujours moins de viande que les Français mais les volumes n’ont cessé de croître ces dernières décennies. Néanmoins, en dix ans, le nombre de personnes qui se réclament du végétarisme a décuplé. Aujourd’hui, plus d’un million de personnes se déclarent végétariennes. Une notion souple puisque la consommation de protéines chez les végétariens est à géométrie variable : certains s’abstiennent uniquement de consommer de la viande quand d’autres éliminent tous les aliments d’origine animale. Ces derniers se rapprochent donc des adeptes du véganisme, qui eux, cependant, se refusent à tous produits d’origine animale tels que le cuir, la laine…


ⓒ KBS;

Ces régimes alimentaires sont adoptés souvent pour la défense de l’environnement mais aussi pour lutter contre la maltraitance animale. Le véganisme et le végétarisme sont devenus un marché porteur et de nombreuses entreprises développent des produits basés sur les plantes, que cela soit de la « viande » ou des produits de confection. On trouve d’ailleurs à Séoul des restaurants et des magasins végans.


ⓒ Helen Gi, HAE Creative 

Nous avons eu d’ailleurs la chance de rencontrer la cofondatrice de la jeune entreprise HAE Creative, Ji Hye-ryeon, qui promeut des entreprises, des ONG mais aussi des événements qui défendent une autre forme d’alimentation. Toute une philosophie qui prend tout son sens aujourd’hui, alors que l’humanité fait face à une pandémie qui a pour origine la consommation de viande. A méditer donc !

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >