Aller au menu Aller à la page

L’effet « bol de spaghettis »

#Terme de la semaine l 2020-11-16

Economie

ⓒ Getty Images Bank

Quand un grand nombre d’accords de libre-échange sont signés en même temps, les entreprises doivent se mettre en règle avec les différentes procédures et réglementations des différents pays partenaires, car chaque pays a ses propres règles d'origine, de dédouanement et d’autres choses encore. Ce processus prend du temps, en plus de coûter de la main-d’œuvre. Résultat : l’effet escompté de l’élimination des tarifs peut diminuer.


Ce phénomène est appelé « effet bol de spaghettis », de l’anglais « spaghetti bowl effect », du fait que les complications et les contradictions dans l’application de différentes règles nationales peuvent donner l’image de spaghettis enchevêtrés dans un bol.


Cet effet est préjudiciable aux PME. Car contrairement aux grandes entreprises, elles ne peuvent généralement pas se permettre de gagner du temps et de l’argent pour faire face aux effets secondaires des ALE signés en même temps.


De ce fait, toute l’attention est tournée vers la question de savoir si les effets « bol de spaghettis » pourront être réduits avec la conclusion du RCEP, le gigantesque accord de libre-échange que viennent de signer de nombreux pays de la région Asie-Pacifique. 

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >