Aller au menu Aller à la page

Signature du traité de Partenariat économique intégral régional (RCEP)

#Eco à la une l 2020-11-16

Economie

ⓒ YONHAP News

Le président sud-coréen Moon Jae-in a signé dimanche le traité de Partenariat économique intégral régional, en anglais RCEP. Il s’agit d’un accord de libre-échange regroupant 15 pays, la Corée du Sud, la Chine, le Japon, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les dix États membres de l’Asean. Et même si l’Inde a refusé d’y participer en cours de route, cet accord de libre-échange est toujours le plus grand au monde, recouvrant 2,6 milliards de personnes, soit un tiers de la population de la planète, pour une valeur commerciale totale de plus de 10 000 milliards de dollars. Bien plus grand donc que les deux autres grands blocs commerciaux que sont l’Union européenne et l’Accord de libre-échange nord-américain. 


Mais pour Séoul, un gros problème est que le RCEP est dirigé par Pékin. Et son adhésion pourrait créer des conflits d’intérêts avec la politique commerciale du président élu américain Joe Biden. En tant que fervent partisan du multilatéralisme, le nouveau locataire de la Maison blanche s’est engagé à revenir à l’Accord global et progressiste pour le partenariat transpacifique, qui a évolué pour devenir l’Accord de partenariat transpacifique, mais dont Donald Trump s’est retiré en janvier 2017. Toutefois, avec l’arrivée de Biden au pouvoir en janvier prochain, cela pourrait obliger la Corée du Sud à choisir entre la Chine et les États-Unis.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >