Aller au menu Aller à la page

J2C, un développeur de solutions de reconnaissance de l’iris

#Nouveaux moteurs de croissance l 2020-11-23

Economie

ⓒ J2C

L’iris d’une personne se forme un mois après sa naissance. Et une fois qu’il est formé, il ne change plus. Chaque iris est unique à un individu. Aujourd’hui, il y a 7,7 milliards de personnes sur terre. Et même s’il y en avait six fois plus, il n’y aurait jamais deux iris identiques. Autrement dit, il est presque impossible de les reproduire.

 

ⓒ J2C

Par ailleurs, l’iris de l’œil est quasi impossible à dupliquer et son taux de faux rejet est bien inférieur à celui des autres modalités biométriques. Le taux de faux rejet fait référence à la probabilité qu’un système de sécurité biométrique rejette à tort une tentative d’accès par un utilisateur autorisé. Et il mesure l’exactitude d’un service d'identification. Pour les empreintes, ce taux est de 0,1 %, tandis que pour la paume et lu visage respectivement de 0,01 et 1 %. A titre de comparaison, le taux de reconnaissance de l’iris est de 0,0001 %. Et selon l’institut de sécurité financière, il y a très peu de chances, de l’ordre des 0,000083, que les iris de deux personnes différentes correspondent. Mais malgré ce chiffre de très haut niveau de sécurité, la reconnaissance de l’iris est très peu utilisée sur le marché. Néanmoins en Corée du Sud, une startup croit en son potentiel et a décidé de miser sur sa généralisation. Cette startup, c’est J2C.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >