Aller au menu Aller à la page

Les jeux vidéo en Corée du Nord

#La Corée du Nord que vous ne connaissez pas l 2021-02-18

Trait d’union

ⓒ Getty Images Bank

Bien souvent, lorsqu’on parle de technologies de l'information nord-coréennes, viennent immédiatement en tête les mots de piratage ou de cybercriminalité. Et de fait, la presse a parfois pu relayer les nombreuses cyberattaques orchestrées depuis le pays communiste contre des banques et des plateformes de cryptomonnaies. Mais les technologies de l'information et de la communication en Corée du Nord ne sauraient être réduites à ce seul aspect.

 

« Les premiers jeux vidéo sont apparus en Corée du Nord à la fin des années 1990, en même temps que les ordinateurs personnels. Ils avaient alors pour thème des sujets historiques ou des romans classiques. Mais ces dernières années, la dimension éducative a laissé place au pur divertissement. Le pays communiste a même sorti sa propre console de jeu nommée Moranbong, qui a connu un joli succès populaire. Par ailleurs, il semble que les autorités s'efforcent de promouvoir et de distribuer les jeux vidéo. Lorsque le leader Kim Jong-un a inspecté le chantier de construction de la zone touristique côtière de Wonsan-Kalma, en novembre 2018, il aurait exigé que des infrastructures soient dédiées au jeu et au divertissement », explique l'avocat Oh Hyun-jong.

 

Mais le danger d'une dépendance aux jeux commence à susciter des inquiétudes croissantes. Le 12 octobre 2018, le journal officiel du Parti des travailleurs Rodong Sinmun s’en était fait l’écho dans un article intitulé « L'addiction aux jeux vidéo nuit à la santé ». Le Sud et le Nord, si différents sur bien des points, semblent confrontés aux mêmes problèmes s’agissant de la dépendance des jeunes aux jeux vidéo. Et avec le développement de l'Internet et des smartphones, l'industrie vidéoludique devrait encore prendre de l'ampleur dans le pays communiste.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >