Aller au menu Aller à la page
Go Top

Une plateforme flottante de GNL part pour le Mozambique

#Gros plan sur l'actualité l 2021-11-20

Journal

ⓒYONHAP News

Une nouvelle unité flottante de gaz naturel liquéfié (FLNG), construite en Corée du Sud et baptisée « Coral-Sul », a pris le large, mardi 16 novembre, à destination du Mozambique.


Le FLNG est une usine mobile flottante qui se déplace sur des gisements gaziers situés en mer. Il peut extraire, purifier et liquéfier le gaz naturel, puis ensuite stocker et livrer le GNL, tout en restant immobile sur l’eau. Ce dispositif offshore se passe de pipelines. Et il est jugé plus respectueux de l’environnement que les équipements terrestres de production.


Le Coral-Sul est le quatrième FLNG construit au monde. Long de 432 m, large 66 m et haut de 39m, il est le deuxième plus grand des quatre FLNG qui ont tous été bâtis avec des technologies sud-coréennes. Lui et deux autres ont été fabriqués par Samsung Heavy Industries, et le dernier par Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME). Il a été inauguré, le 15 novembre, sur l’île de Geoje, située à l’extrême sud-est de la péninsule coréenne, en présence du président sud-coréen Moon Jae-in et du couple du président mozambicain Filipe Jacinto Nyusi.


Le Coral-Sul est le premier FLNG à s’installer sur le bloc 4 du champ de gaz maritime au Mozambique. Le bloc 4 abrite des gisements dont les réserves sont estimées les plus importantes au monde au 21e siècle. La production de GNL débutera dès l’année prochaine dans le cadre du projet d’exploitation dont la société nationale du gaz de Corée (KOGAS) détient 10 % des parts. Elle devrait s’établir à 3,4 millions de tonnes par an, l’équivalent de 8,5 % de la consommation annuelle du pays du Matin clair.


La plateforme flottante de gaz naturel liquéfié (FLNG) est un produit à forte valeur ajoutée dans la construction de navires et de plateformes offshores et qui est un marché dominé par l’industrie sud-coréenne. Par ailleurs, l’armateur norvégien Golar serait en préparation pour commander un FLNG auprès d’un constructeur sud-coréen. De plus, l’exploitation de champ gazier devrait entraîner une hausse de la production et cela se traduira par plus de demandes pour des navires de transport du GNL dont le marché est également dominé par les industriels sud-coréens.


La Cheongwadae s’attend à ce que le Coral-Sul permette de renforcer la coopération entre Séoul et Maputo dans la construction de navires et de plateformes offshores.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >