Aller au menu Aller à la page
Go Top

La Corée du Nord légifère sur son armement nucléaire

#Gros plan sur l'actualité l 2022-09-17

Journal

ⓒYONHAP News

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a déclaré haut et fort sa volonté de n’abandonner en aucun cas l’arme atomique, tandis que l’Assemblée populaire suprême (APS), faisant office de Parlement, a légiféré sur la politique relative à son arsenal nucléaire. C’est ce qui s’est déroulé, entre autres, lors de la dernière réunion de l’ASP, tenue les 7 et 8 septembre derniers.


Dans ce texte législatif, 11 articles sont consacrés aux armes nucléaires pour définir la mission, l’organisation, le contrôle, le principe de recours, les conditions d’utilisation, le maintien, la protection, en la matière, entre autres. Notamment, l’article 3 stipule que l’arsenal atomique est soumis à l’unique contrôle du président de la Commission des affaires de l’État, en l’occurrence Kim Jong-un, et que celui-ci détient tous les pouvoirs de décision en la matière. Par ailleurs, il précise que la Corée du Nord, en cas de danger face à une attaque imminente, pourra mener une frappe nucléaire préventive pour neutraliser les ennemis.


En 2016, lors du 6e Congrès du Parti des travailleurs, le royaume ermite avait déclaré qu’il n’utiliserait pas son arme nucléaire en premier. Certes, cette parole a été mise en doute. Mais le royaume ermite ne se cache plus aujourd’hui.


Désormais, la Corée du Nord ne pourra plus s’engager dans les négociations de dénucléarisation parce que cela irait à l’encontre de sa nouvelle législation. Autrement dit, son voisin du Sud aura du mal à maintenir le « projet audacieux » que l’administration de Yoon Suk-yeol lui a proposé le mois dernier en promettant un soutien massif en cas de désarmement militaire.


Toutefois, Séoul s’est dit déterminé à poursuivre sa politique en vue de dénucléariser le pays communiste via le dialogue et la diplomatie. Quant à l’armée sud-coréenne, elle a souligné que son pays travaillerait en plus étroite coopération avec Washington pour renforcer leurs forces de dissuasion élargie et le système dit des trois axes, ou encore pour créer le commandement stratégique, et ce afin d’empêcher le Nord d’utiliser l’arme atomique. Et d’ajouter que si ce dernier tentait d’utiliser sa force nucléaire, il ferait face à une réponse imposante de son voisin du Sud et des Etats-Unis et finira par s’autodétruire. Même son de cloche du côté de Washington qui a mis en avant sa force de dissuasion nucléaire dont l’efficacité a déjà été prouvée.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >