Aller au menu Aller à la page
Go Top

L’arbre ginkgo

#Un regard sur la Corée l 2022-11-18

Entre nous

L’automne est sur le point de s’achever, et un arbre retient notre attention. Le ginkgo. Il fait partie de la plus ancienne famille d’arbres connue remontant à plus de 300 millions d’années. Il est également appelé « arbre aux mille écus », « arbre aux 40 écus » ou encore « abricotier d’argent » et « fossile vivant » dû à son ancienneté. Il est très réputé, notamment pour son feuillage d’une belle couleur jaune dorée en automne, et vert vif pendant le printemps et l’été.


©Christelle Drouard


Le ginkgo est connu pour sa longévité exceptionnelle et sa résistance à tous les climats, mais également pour ses fruits. Il existe deux types d’arbres ginkgo, mâle et femelle. Et ce sont ces dernières qui produisent des ovules jaunes, qui ressemblent à des prunes jaune-vert. Une fois mûrs, ils se détachent de leur branche et finissent écrasés au sol, émettant une odeur particulière. Pour certains, elle est similaire à celle des excréments des chiens. Malgré leur émanation, ces fruits sont utilisés comme aliments et médicaments depuis des millénaires. Cependant, il ne faut pas en abuser car cela peut être toxique.


©Christelle Drouard


Après les fruits, parlons des feuilles du ginkgo qui, fraîches ou séchées, sont aujourd’hui utilisées pour leur concentration en principes actifs. Elles sont reconnues comme cliniquement prouvées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour leur efficacité. Des composants de cet arbre ont une action bénéfique sur les symptômes de l’insuffisance vasculaire cérébrale et permettent une meilleure oxygénation du cerveau. Ces feuilles sont donc principalement utilisées pour traiter les prodromes de la démence sénile ainsi que des états de faiblesse comme les pertes de mémoire ou encore la dépression.


©Christelle Drouard


A Séoul, il y a beaucoup d'arbres ginkgo femelles, et par conséquent, les citadins sont importunés par les nuisances olfactives. Certains quartiers laissent les fruits écrasés par terre, et permettent donc aux odeurs de se dégager dans l’air. Mais certains districts comme à Seodaemun, et suite à de nombreuses plaintes dues aux effluves nauséabondes, ont mis en place un système pour récupérer les fruits avant qu’ils n’atteignent le sol. Des véhicules avec une griffe de fer géante à l’avant ont été utilisés afin de saisir le tronc de l’arbre et de le secouer pour détacher les fruits des branches. Après cela, une équipe de nettoyage se charge de les récupérer.


©Christelle Drouard


On se retrouve tout de suite dans la réécoute à la demande de notre émission !

Découvrez-en plus sur l’arbre ginkgo et ses particularités !

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >