Aller au menu Aller à la page
Go Top

« Us, Earth » de Cho Si-hyun

2024-01-23

ⓒ Getty Images Bank
« S’il te plaît, enterre-moi. » 
Ce furent les derniers mots d’Anna.

C’est en 2047 qu’il fut officiellement annoncé que les corps humains ne se décomposaient plus.

Les cadavres des poissons, des oiseaux et des animaux de compagnie qui ne se putréfiaient pas furent l’objet d’un flot continu de rapports, mais ils n’étaient considérés que comme des cas isolés, le nombre de créatures sauvages ayant diminué de façon spectaculaire. Or, il fut devenu impossible d’ignorer le problème lorsque la pollution des sols aussi grave que l’exposition aux radiations avait été signalée dans une décharge près de Paris, et que l’on avait appris que des corps humains enterrés restaient intacts.
Alors, dans quelle catégorie de déchets l’Homme devait-il être classé à présent ?

- Extrait de l’émission

“나를 묻어줘.” 
그게 안나가 남긴 유언이었다.

인간의 몸이 썩지 않는다는 사실이 공식적으로 발표된 것은 2047년의 일이었다.

썩지 않는 물고기나 새, 반려동물에 대한 보고는 꾸준히 있었지만
야생동물의 개체수가 확연히 줄어든 탓에 
줄곧 예외적인 사태로만 여겨지던 상황이었다.
하지만 파리 인근의 매립지에서 방사능 피폭 수준의 심각한 토질오염이 발견되면서
최근 몇 년간 매장된 인간들이 조금도 썩지 않았다는 사실이 알려지자
더 이상 사태를 외면할 수 없는 지경에 이르렀다.
그렇다면 죽은 인간의 몸을 이제 무엇으로 분류해야 하는가.


# Interview : Jeon So-yeong, critique littéraire
Le titre de cette nouvelle, « Us, Earth », souligne le fait que nous tous devons réfléchir aux crises auxquelles la Terre est confrontée et en assumer la responsabilité, non seulement pour toutes les personnes qui vivent aujourd’hui, mais aussi pour les générations qui vivront demain.


« Je ne veux pas devenir un déchet pour toi. »

Tu n’es pas un déchet. J’aurais voulu le dire ainsi, mais je n’arrivais pas à émettre de son.

« Yeo-ri, s’il te plaît, enterre-moi. » 

Je n’avais jamais imaginé qu’elle dirait quelque chose d’aussi absurde et égoïste. Je ne pouvais pas comprendre d’où venait ce désir.

« J’espère que tu penseras à moi, que tu ne m’oublieras pas, que tu me rendras visite, que tu te souviendras de moi. »

“너에게 내가 쓰레기로 남는 건 싫어.” 

너는 쓰레기가 아니야, 그렇게 말하고 싶었다.
왜 목소리가 나오는 않는 건지, 스스로도 이해할 수 없었다.

“있잖아, 여리야. 나를 묻어줘.” 

안나가 이렇게 비상식적이고 이기적인 말을 할 거라고는 상상도 못했다.
그런 욕망이 어디서 나왔는지도 알 수 없었다.

“네가 나를 생각했으면 해. 잊지 않았으면. 찾아왔으면. 기억해 줬으면.” 



Auteur : Cho Si-hyun.
- Débuts littéraires : en 2018 avec la publication de sa nouvelle « Jardin à l’asiatique ». Sélectionnée en 2020 comme l’une des huit artistes de génération future par ARKO Creative Academy.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >