Aller au menu Aller à la page
Go Top

Seollal : où sont les blockbusters?

#News Show-biz l 2024-02-08

Musique coréenne

ⓒ CJ ENM
Les vacances du Nouvel An lunaire sont une des meilleures occasions pour les cinémas d’attirer les spectateurs avec Chuseok - la fête des moissons - et le début et la fin d’année. Pendant cette période, des films à gros budget mènent alors une concurrence féroce. Néanmoins, le paysage est différent pour Seollal 2024. Les cinémas proposeront trois long-métrages sud-coréens de petite ou moyenne envergure qui sont sortis hier. 

Tout d’abord, « Dog Days », réalisé par Kim Deok-min raconte une histoire autour des chiens, comme son titre l’indique. L’équipe de production s’attend à ce que cette comédie dramatique qui réchauffe le cœur enthousiasme les spectateurs. D’autant plus que le nombre de sud-Coréens ayant un animal de compagnie a franchi le seuil du million. La distribution, elle, est éclatante. Yoon Yeo-jeong qui a remporté Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour « Minari » interprétera l’héroïne, une célèbre architecte.

Ensuite, « Dead Man » est un thriller sur un homme qui prête son nom à une entreprise suspicieuse pour rembourser sa dette. C’est le premier film réalisé par Ha Joon-won qui a co-écrit le scénario de « The Host » avec Bong Joon-ho, lauréat de la Palme d’Or pour le film « Parasite ». Pour rendre cette œuvre davantage réaliste, il a interviewé des prête-noms pendant 5 ans. 

Enfin, « Picnic » du réalisateur Kim Yong-gyun se penche sur la vie de trois septuagénaires. Ces personnes âgées se sont retrouvées dans leur ville natale et se remémorent leur passé. Ce long-métrage provoque une émotion subtile tout en explorant les souffrances de la vieillesse et les réflexions profondes sur la mort.

Si les films de grande ampleur ont disparu du box-office pour les festivités, c’est parce que les répercussions du COVID-19 se font encore ressentir, et la montée en puissance des plateformes de streaming a rendu encore plus difficile le succès d’un film au cinéma. Une autre analyse : la sortie pendant les vacances ou les jours fériés n’est plus une condition sine qua non pour attirer bon nombre de spectateurs. 

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >