Aller au menu Aller à la page

« Un jour (feat. Une pierre) » de Choi Jin-young

#Lettres coréennes l 2019-09-17

Lettres coréennes

ⓒ Getty Images Bank

Extrait de l’émission :


Le bloc de pierre est aussi gros que le continent américain. Il s’approchait de la Terre à une vitesse constante. Si le rocher maintenait sa trajectoire et sa vitesse actuelles, il ne restait que 43 jours avant l’apocalypse.


Les articles faisant état d’un plan visant à pulvériser le bloc de pierre avec des missiles nucléaires et des affirmations selon lesquelles des fragments de rocher éclatés suite à une explosion ratée mettraient la Terre en plus grand danger ont été simultanément publiés.   


돌덩이의 크기는 미 대륙과 비슷하며

일정한 속도로 지구와 가까워지고 있다.

지금과 같은 궤도와 속도를 유지한다면

대재앙까지 43일.


핵미사일로 그것을 폭파하는 작전을 곧 실행할 것이라는 뉴스와

제대로 폭파하지 못하고 덩어리 몇 개로 쪼개지기만 한다면

지구는 더 큰 위험에 처하고 말 것이라는 주장이 동시에 보도되었다.



Lorsque sa mère l’appelle pour demander en quoi consiste tout ce brouhaha, la narratrice ne sait pas par où commencer.



— Mais pourquoi une pierre tomberait-t-elle soudain du ciel ? a-t-elle demandé une nouvelle fois.

— Elle vole de très loin en direction de nous depuis longtemps, ai-je répondu. 

— Comment une pierre aussi grande que celle-ci peut-elle voler ? Une pierre est assez lourde, a-t-elle protesté.

— Elle ne vole pas vraiment, ai-je dit. Au contraire, elle se déplace toute seule, suivant sa propre direction et sa propre vitesse. Dans l’espace, il n’y a ni gravité ni haut ni bas. 

— L’espace ?

Elle est redevenue silencieuse. Elle devait penser à l’espace.

— Tu as dit que la Terre est plus petite que la poussière comparée à l’univers et que les êtres humains sont encore plus petits que cela, a-t-elle dit. Nous sommes si petits que c’est presque comme si nous n’existions pas. 

— Oui, ai-je dit.

— Mais il y a quelque chose que je n’arrive pas à comprendre, a-t-elle repris. Tu es peut-être plus petite qu’une poussière fine dans l’univers, mais tu n’es pas une particule fine pour moi. Moi non plus, je ne suis pas une particule fine. Disons que tu as raison, que nous ne sommes que de la poussière. Mais je suis désolée et triste que nous soyons amenées à disparaître.


“근데 그런 돌이 왜 갑자기 떨어진대?” 

“아주 멀리에서부터 날아오고 있었대. 아주 오래전부터”

“그렇게 큰 돌이 어떻게 날아오나. 돌은 무거운데”

“그게....날아온다기보다는 돌은 그냥 자기 방향과 속도로 움직이는 건데.

 우주는 무중력이고 아래 위가 없으니까”

“우주?”

엄마는 다시 침묵했다. 우주를 생각하는 것 같았다.

“네가 말하길 우주에 비하면 지구는 먼지보다도 작고 

 인간은 미세먼지 만큼도 아니라고. 너무 작아서 없는 거랑 똑같다고”

“응” 

“근데 이해를 하면 또 이해가 안 되는 게 생긴다.

우선 우주한테는 네가 미세먼지인지 몰라도

 나한테는 네가 미세먼지가 아니야. 나도 미세먼지가 아니다.

 또 네 말처럼 우리가 아무리 미세먼지 같은 존재라고 해도

 나는 우리가 사라지는 게 아쉽고 슬프다”



* Interview : Jeon So-yeong, critique littéraire

La mère de la narratrice lui dit que, même si les êtres humains peuvent être plus petits qu’une particule fine dans l’espace, elle n’a jamais considéré sa fille comme une poussière. Nous pouvons donc signifier beaucoup plus qu’un univers pour certains. C’est une expérience très émouvante. 




Auteur :

Choi Jin-young est née en 1981 à Séoul. Elle fait ses débuts dans la littérature en 2006 en remportant le concours littéraire organisé par la revue Shicheon Munhak ou Littérature pour l’engagement.

Contenus recommandés