Aller au menu Aller à la page

La crise du nouveau coronavirus ne cesse de se propager

#Gros plan sur l'actualité l 2020-02-01

Journal

ⓒYONHAP News

Le nouveau coronavirus apparu dans la ville de Wuhan, en Chine, et baptisé 2019-nCoV, ne connaît pas de frontières et poursuit son expansion. La Corée du Sud n’a pas été épargnée par l’épidémie. Le premier cas a été enregistré le 20 janvier dernier. Il s’agit d’une femme de nationalité chinoise âgée de 35 ans, qui est venue du foyer de l’épidémie.

Depuis, le nombre de cas confirmés a rapidement augmenté pour afficher vendredi un bilan à deux chiffres. Les autorités ont élevé leur niveau de vigilance surtout suite à la découverte d’une première infection interhumaine. Cela concerne le patient numéro six qui a été contaminé par le patient numéro trois, avec qui il a mangé dans un restaurant de Séoul. Les autorités sanitaires ont expliqué que la contamination aurait eu lieu via des gouttelettes de sécrétions nasales. Les deux premiers patients ont été identifiés dès leur arrivée à l’aéroport international d’Incheon. Les autres sont passés au travers des mailles du filet, car ils n’ont montré aucun symptôme suspect lors de leur débarquement. Certains d’entre eux auraient circulé librement avant d’être diagnostiqués, de quoi faire craindre une nouvelle contamination interhumaine.


Dans ce contexte, le gouvernement sud-coréen a dépêché jeudi soir un premier avion à Wuhan afin d’évacuer les ressortissants qui souhaitaient rentrer en Corée du Sud. 368 sont arrivés hier matin à l’aéroport international de Gimpo, situé près de Séoul. Ils ont été placés à l’isolement dans deux centres pendant 14 jours, à l’exception de 18 passagers qui ont été immédiatement hospitalisés car ils ont montré des symptômes suspects lors du vol et du débarquement.


Face à la crise montante, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décrété jeudi un état d’« urgence de santé publique de portée internationale » (USPPI), à l’issue de sa deuxième réunion du Comité d’urgence concernant la propagation du nouveau coronavirus. Son directeur général a toutefois précisé que l’OMS ne recommandait pas de restreindre les échanges commerciaux et les mouvements humains. Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a fait état de 7 834 cas confirmés dans le monde entier, dont 7 736 en Chine. Sans oublier huit cas d’infection interhumaine constatés dans quatre pays, à savoir l’Allemagne, le Japon, le Vietnam et les Etats-Unis. En Chine, la situation sanitaire s’avère plus que jamais critique.


La Corée du Sud redouble d’efforts face à cette épidémie qui risque à tout moment de prendre une grande ampleur. Compte tenu des dizaines de milliers de visiteurs en provenance ou à destination de Chine, certains estiment que le gouvernement sud-coréen maintient, pour l’instant, relativement bien son niveau de sécurité et de protection sanitaire, malgré quelques moments de confusion. Séoul doit affirmer son rôle de tour de contrôle et les ministres concernés se concerter de manières plus étroites.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >