Aller au menu Aller à la page

Zoombombing

#Terme de la semaine l 2020-06-01

Economie

ⓒ Getty Images Bank

La pandémie du COVID-19 a été une opportunité pour certaines personnes de faire du bien, mais aussi pour d’autres de faire l’opposée. Un de ces exemples est le zoombombing. Ce terme anglais est une combinaison du mot Zoom, une plate-forme de vidéoconférence et du mot bombardements. Grosso-modo, le zoombombing est une intrusion d’un élément perturbateur et indésirable dans une vidéoconférence ou pendant un cours. Et l’utilisation accrue des services de téléconférence à cause de la pandémie mondiale de COVID-19 a entraîné une explosion du zoombombing. Quand une session Zoom est en cours, des utilisateurs étranges apparaissent brusquement et interrompent la session.


Du fait que le nombre de ces incidents a explosé, l’Etat de New York a ouvert une enquête sur le système de sécurité de Zoom, tandis que certains gouvernements ont carrément interdit son utilisation.


Alors que les services de visioconférence sont critiqués en raison de leurs problèmes de sécurité, certains géants de l’informatique comme Microsoft et Google promeuvent activement leurs propres solutions de collaboration. Pour ne pas rester à la traine, Séoul doit donc concevoir des contre-mesures pour lutter contre le Zoombombing et utiliser les services de visioconférence comme d’une opportunité pour étendre ses outils de collaboration.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >