Aller au menu Aller à la page

Le véritable goût d’Ulleungdo (II)

#Saveur du terroir l 2020-07-07

Séoul au jour le jour

ⓒ KBS

Ulleungdo est une île située au large de la côte est de la péninsule coréenne. Sa beauté naturelle attire chaque année énormément de visiteurs coréens et étrangers. Sur cette île volcanique d’une superficie de près de 75 km2, on peut apprécier le magnifique paysage en faisant de la randonnée ou en pratiquant la pêche. Des circuits touristiques en bateau sont également proposés autour de l’île. 

Comme la semaine dernière, « Saveur du terroir » retourne dans cette région insulaire pour découvrir ses variétés culinaires.


ⓒ KBS

Au regard de sa situation géographique, on peut y déguster divers produits halieutiques. Avez-vous entendu parler des « Dokdo saewoo » ? Il s’agit de trois crevettes que l’on trouve localement, à savoir la « dohwa saewoo », la « dak saewoo » et la « kkot saewoo ». Elles ont commencé à attirer l’attention en apparaissant dans le menu du dîner d’accueil lors de la visite d’Etat du président des Etats-Unis en Corée du Sud. Ces crustacés sont attrapés dans des eaux profondes, à des températures très basses, près d’Ulleungdo et de Dokdo. Ayant surmonté des conditions difficiles comme les courants violents des eaux à 200 ou 300 m de profondeur, ils sont très actifs. Pour apprécier leur fraîcheur, on nous propose avant tout de les consommer crues. On n’a qu’à les laver, enlever la tête, les décortiquer puis les tremper légèrement dans une sauce de piment rouge et de vinaigre. Personne ne pourrait résister à la texture bien ferme sous la dent et la saveur bien douce de ces « Dokdo saewoohoe ». Les têtes enlevées, on ne les jette pas non plus. On les couvre légèrement avec de la pâte et on les fait frire dans de l’huile. Bien croquantes, il s’agit d’un mets particulièrement apprécié par les enfants.  


Il n’y a pas que les crevettes. Les crabes qui forment un mariage gustatif parfait avec les crevettes sont utilisés pour préparer le « saewoogaetang ». On trempe les crevettes et les crabes coupés en morceaux dans du bouillon infusé de laminaire et de navet, puis on les fait cuire avec divers légumes dont des courgettes et des ciboules, en assaisonnant de manière pimentée avec de la poudre de piment rouge. La soupe est d’un goût bien profond et les crustacés frais, qui ont pris de l’embonpoint, sont particulièrement succulents. Lorsqu’on prépare le « samgyeopsal », la poitrine de porc grillée, on ne manque pas de l’accompagner avec des « saewoogui ». On fait griller le samgyeopsal, les Dokdo saewoo et le kimchi ensemble avant de consommer les trois en une bouchée. L’appétit vient notamment en appréciant le paysage rafraîchissant de la mer autour.  


ⓒ KBS

Seong Han-gyo et Park Jeong-ae forment un couple venu s’installer à Ulleungdo il y a plus de 15 ans. M. Seong joue du saxophone et s’amuse à pêcher, alors que Mme Park aime écrire, dessiner et cuisiner. Ces anciens fonctionnaires sexagénaires, qui ont pris une retraite précoce, ont décidé de vivre dans cette île qui les a attirés au premier coup d’œil. Depuis, il apprend à découvrir les spécialités locales. Tout d’abord, dans la soupe aux algues marines « miyeokguk », le célèbre plat de la cuisine coréenne que toutes les femmes consomment après l’accouchement, on trempe des boulettes de chair de poisson « kkongchi » ou le balaou du Pacifique. Le calamar, on le fait cuire légèrement à la vapeur, on le fait sécher avant de le taper avec un bâton pour le rendre bien plat. Si on le fait sauter légèrement à l’huile en son entier, cela devient une galette « ojingeojeon », un mets qui n’est jamais absent sur la table offerte aux ancêtres dans cette région. Avec le « bulbollak », un poisson de la famille des sébastes, on prépare le « bulbollak mulhoe ». Dans un bol, on étale divers légumes dont de la laitue, du navet, de la carotte et du concombre, puis la chair du poisson cru, avant d’assaisonner le tout de manière aigre et douce, et d’y verser de l’eau glacée. Ce plat rafraîchissant permet de se débarrasser de la chaleur suffocante de l’été.


Si vous avez l’occasion de venir au pays du Matin clair, nous vous conseillons de visiter Ulleungdo pour découvrir son paysage exotique et de vous régaler de ses spécialités locales. 

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >