Aller au menu Aller à la page

« Deux mulets » de Choi Il-nam

#Lettres coréennes l 2020-07-07

Lettres coréennes

ⓒ Getty Images Bank

Extrait de l’émission : 


 Lorsque nous sommes arrivés au bas de la pente raide, père a serré la bride pour se préparer à la grimper d’un trait. Le mulet, qui d’habitude tirait aisément la charrette transportant 400 blocs de charbon jusqu’en haut de la colline, s’est arrêté ce jour-là à mi-pente. Père, décontenancé, a saisi les rênes et les a tirées fort. J’ai poussé de toutes mes forces par l’arrière.  

Juste à ce moment-là, le mulet sembla relâcher la pression des pattes un instant et la charrette commença à glisser vers l’arrière. 

Le vrai problème s’est produit l’instant d’après.


그 가파른 골목길 어귀에 이르자 아버지는 미리서 노새 고삐를 낚아 잡고 

한 달음에 올라갈 채비를 하였다.

그러나 어쩐 일인지 다른 때 같으면 사백장 정도 싣고는

힘 안들이고 올라설 수 있는 고개인데도 이날따라 오름길 중턱에서 턱 걸리고 말았다.

아버지는 어, 하는 눈치더니 고삐를 거머쥐고 힘껏 당겼다.

그 때였다.

노새가 발에서 잠깐 힘을 빼는가 싶더니 마차가 아래쪽으로 와르르 흘러내렸다.

그러나 정작 일은 그 다음에 벌어지고 말았다.



Dès qu’il se dresse, le père court après l’animal et le garçon le suit.



Le mulet n’a cessé de courir. Délivré de son fardeau, il se sentait tout léger. Il n’y avait plus de pentes, plus de coups de fouet, plus de gens essayant de l’arrêter. 


Un homme a reculé pour éviter la bête et l’ouvrier qui, derrière lui, transportait en équilibre instable des boîtes de bouteilles de bière sur son vélo, a lâché sa poignée de frein. Les boîtes se sont écroulées au sol. Les femmes avec des serviettes enroulées autour de leur tête ont été les premières à se lever d’un bond de leur siège derrière les étals. Une grande agitation n’a pas tardé à régner partout.

Le mulet a traversé le pont pour arriver sur une route beaucoup plus large et dégagée. Il a passé le péage sans payer, puis ralenti un peu. Il n’a pourtant jamais cessé de courir.


노새는 뛰고 또 뛰었다.

연탄 짐을 매지 않은 몸은 훨훨 날것 같았다.

가파른 길도 없었고, 채찍질도 없었고, 앞길을 막는 사람도 없었다.


자전거에 맥주 상자를 싣고 기우뚱기우뚱 건너가던 인부가

앞사람이 갑자기 뒷걸음질 치는 바람에 자전거의 핸들을 놓쳐 술 상자가 우르르 넘어졌다.

머리에 수건을 동이고 좌판앞에 앉아 있던 아낙네들이 아이구 이걸 어쩌지, 하면서

벌떡 일어서는 것을 신호로 시징 안에 벌집 쑤신 듯한 소동이 사방으로 번져갔다.

다리를 건너고 얼마를 가자 길어 넓어지고 앞이 툭 트였다.

노새는 돈도 안 내고 톨게이트를 빠져나가더니 그 때부터는 다소 속도를 늦추었다.

그러나 절대로 뛰는 일을 멈추지는 않았다.



* Interview : Bang Min-ho, professeur de littérature coréenne à l’université nationale de Séoul

La mule et le mulet sont des hybrides, issus de l’accouplement d’une jument et d’un âne. Les équidés ainsi nés sont, dans la plupart des cas, stériles, ce qui est très symbolique dans cette histoire. Le père gagne sa vie en conduisant une charrette tirée par un mulet, mais il est peu probable que ce travail existe longtemps puisqu’il y a maintenant des camions à trois roues, des taxis et des automobiles qui circulent partout. Il n’y a aucun moyen que les charrettes à mulet puissent survivre à cette concurrence. L’auteur nous montre ainsi que les gens comme le père du garçon ne subsisteront plus dans l’avenir.     




Auteur :

Choi Il-nam est né en 1932 à Jeonju, dans la province de Jeolla du Nord. Sa carrière littéraire débute en 1953, année où il publie « L’Histoire de l’armoise » dans la revue Munye ou Art littéraire.  

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >