Aller au menu Aller à la page
Go Top

Kim Jong-un annonce la réouverture des canaux de communication intercoréens

#Gros plan sur l'actualité l 2021-10-02

Journal

ⓒYONHAP News

S’agit-il d’un signe d’apaisement ? Le dirigeant nord-coréen a annoncé que son pays rouvrirait, début octobre, la ligne téléphonique le reliant à son voisin du Sud, restaurée en juillet après 13 mois de suspension, puis de nouveau coupé en août.


Selon l’agence de presse officielle nord-coréenne (KCNA), Kim Jong-un a fait cette annonce, mercredi, dans un discours de politique générale devant l’Assemblée populaire suprême (APS), le Parlement nord-coréen. Il a affirmé l’intention de rétablir ces canaux de communication transfrontaliers « afin de répondre aux attentes et aux souhaits du peuple ». Cependant, il a ajouté que l’amélioration des relations intercoréennes dépendrait de l’attitude des autorités sud-coréennes. Selon lui, son pays n’aurait aucune raison de provoquer le Sud, ni l’intention de lui faire du mal, et clui-ci devrait donc se débarrasser de son illusion victimaire et alarmiste de dissuader le Nord de le faire. A propos de la proposition par le président sud-coréen Moon Jae-in de déclarer officiellement la fin de la guerre de Corée, le numéro un nord-coréen a souligné qu’il faudrait, avant tout, abandonner la politique hostile à son encontre. Par ailleurs, il a exprimé sa première position sur l’administration de Joe Biden. Il l’a accusée de maintenir la menace militaire et la politique hostile des Etats-Unis à l’égard de son régime.


Pour rappel, le royaume ermite avait coupé unilatéralement tous ses canaux de communication transfrontaliers le 9 juin 2020 en protestant contre l’envoi de tracts anti-Pyongyang par des associations de transfuges nord-coréens installés au Sud. Une semaine après, il avait détruit à la dynamite le Bureau de liaison intercoréen à Gaeseong. En juillet dernier, il a rétabli le dispositif de communication. Deux semaines après, il l’a coupé encore une fois sous prétexte des exercices militaires conjoints Séoul-Washington. Il a l’habitude de couper unilatéralement les canaux de communication intercoréens chaque fois qu’il veut exprimer son vif mécontentement. Autrement dit, s’il les reconnecte, c’est parce qu’il est prêt à renouer le dialogue Séoul-Pyongyang, voire Pyongyang-Washington.


Cependant, la Corée du Nord a enchaîné les tirs d’essai balistiques. Elle a effectué, mardi, son premier test d’un nouveau missile hypersonique qui vole cinq fois plus vite que la vitesse du son et que le système de défense antimissile actuel aura du mal à intercepter. Et elle a testé, jeudi, un missile antiaérien récemment développé.


Avec ces signes contradictoires, la Corée du Nord semble souffler le chaud et le froid pour temporiser.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >