Aller au menu Aller à la page
Go Top

Washington : le poste de son ambassadeur à Séoul vacant depuis 11 mois

#Gros plan sur l'actualité l 2021-12-25

Journal

ⓒKBS News

Les Etats-Unis tardent à désigner leur ambassadeur en Corée du Sud et ce poste risque de rester vide pendant plus d’un an. Cette situation soulève des préoccupations.


Suite à l’investiture de l’administration Biden en janvier dernier, l’ambassadeur américain à Séoul, Harry Harris, a démissionné de son poste, et celui-ci reste vacant depuis onze mois. Rob Rapson, chef de mission adjoint de l’ambassade l’a occupé par intérim jusqu’à juillet dernier, avant d’être remplacé par Christopher Del Corso. Certes, il faut attendre en général plusieurs mois pour qu’un nouvel ambassadeur entre en fonction sous une nouvelle administration en raison des différentes étapes de la procédure réglementaire telles que la désignation, l’audition et la ratification au Sénat. Pour rappel, le poste en question était resté vacant pendant un an et demi avant l’arrivée de l’ambassadeur sortant. C’est le record en la matière. Cependant, il s’explique aussi par le fait que l’administration Trump avait retiré sa désignation à ce poste de Victor Cha, conseiller principal du Centre d’études stratégiques et internationales (CSIS), un think tank américain.


La situation actuelle est estimée d’autant plus inquiétante que Washington n’a même pas désigné de candidat sans aucune raison apparente. Jusqu’il y quelques mois, deux noms circulaient dans les médias comme les pressentis au poste : l’ambassadrice des Etats-Unis à Tirana, en Albanie, Yuri Kim, d’origine coréenne, et l’ancien commandant en chef des forces US stationnées en Corée du Sud, Vincent Brooks. Mais plus rien depuis quelques temps.


Or, l’administration Biden a déjà désigné les ambassadeurs en Chine, au Japon et en Australie. Certains en déduisent qu’elle accorderait moins d’importance stratégique à la Corée du Sud dans sa diplomatie en Asie-Pacifique. D’ailleurs, la chaîne américaine NBC a évoqué ce sujet le 16 décembre. Selon elle, quelques anciens hauts fonctionnaires ont fait savoir que le retard de la désignation de l’ambassadeur créé des tensions entre Séoul et Washington, et un responsable parlementaire a même employé le terme d’opprobre pour les sud-Coréens.


D’autres tentent de calmer l’inquiétude, puisque ce n’est pas un cas isolé. Les Etats-Unis n’ont pas encore désigné d’ambassadeur pour le Royaume-Uni, l’Italie, le Brésil, les Pays-Bas, l’Asean, les Philippines, l’Arabie Saoudite, le Qatar ou encore les Emirats arabes unis. Malgré cela, la situation sud-coréenne est jugée préoccupante, car l’absence d’un ambassadeur ne peut pas être sans conséquence dans la communication diplomatique bilatérale. Elle risque de durer au-delà de l’élection présidentielle en mars 2022.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >