Aller au menu Aller à la page
Go Top

« Un veau » de Hwang Sun-won

#Lettres coréennes l 2022-05-17

Lettres coréennes

ⓒ Getty Images Bank 

Le veau était dans un état pitoyable. Ses grands yeux étaient chassieux et sa croupe osseuse était couverte de taches d’excréments séchés.


« Je n’ai jamais vu un veau pareil. » 


Do-ri fut déçu et même irrité que l’animal acheté par son père avec l’argent que sa famille avait économisé pendant des années soit si médiocre. 


La bête se mit pourtant à prendre la forme d’un veau décent au bout d’un mois : ils lui préparaient chaque jour la nourriture à partir des cosses de haricot et des herbes hachées en menus morceaux en y ajoutant une poignée de haricots.



- Extrait de l’émission


Les troupes militaires arrivèrent dans la région du garçon puis se retirèrent. Un avion bombarda une maison du village, tuant toute une famille, et un villageois fut blessé d’un éclat d’obus à la jambe. 



Les soldats prenaient les céréales, les poulets, les chiens, les cochons et même les bœufs chaque fois qu’ils s’arrêtaient au village.


Un jour, ils se rendirent chez Do-ri pour lui enlever son veau. Le garçon serra le cou de l’animal dans ses bras et ne le lâcha pas. Il fut traîné ainsi avec la bête sur une certaine distance. L’un des soldats braqua son fusil sur lui, mais il s’accrocha toujours au cou du veau. L’homme finit par s’en aller, maudissant le petit entêté.


군대가 한 차례 밀려 내려왔다가 밀려 올라갔다.

그 동안에 동네에서는 한 집이 비행기 폭격을 맞아

홀랑 날아가는 바람에 일가가 몰살을 당하고,

동네 사람 하나는 포탄 파편에 맞아 다리 하나를 못 쓰게 됐다.


그리고 군대들이 동네에 들를 적마다 곡식을 모아가고,

닭과 개와 돼지를 잡아가고, 소를 끌어 갔다.


돌이네 집에 와서 송아지를 끌어 가려 했다.

돌이가 송아지 목을 그러안고 놔 주지 않았다.

송아지와 함께 얼마를 질질 끌려갔다.

군인이 총부리를 들이댔다.

그래도 돌이는 송아지의 목을 꼭 안은 채 떨어져 나가지를 않았다.

지독한 놈이라고 하면서 군인이 그냥 가 버렸다.



# Interview : Jeon So-yeong, critique littéraire

Alors qu’il est difficile de préserver sa propre vie pendant la guerre, le garçon tente courageusement de sauver la vie de son veau.  Dans ses œuvres, l’auteur Hwang Sun-won parlait souvent du respect de la vie. Il croyait que, si nous respections et prenions soin de la vie non seulement des êtres humains, mais de toutes les créatures sur cette Terre, notre société deviendrait meilleure. La guerre tragique a raffermi sa conviction, qui a été reflétée sur l’acte courageux du garçon. 



L’animal dévalait la pente. Il dépassa le talus et se mit à marcher sur la glace. Heureusement, il courut sur la partie recouverte de sable et de cendre, mais Do-ri craignait qu’il ne glisse et ne tombe. Le garçon se dirigea vers le veau.


Ses parents crièrent son nom derrière lui. Mais comme s’il ne pouvait pas les entendre du tout, Do-ri continua à marcher vers son veau avec un sourire radieux. Quelques pas de plus, juste un peu plus… Le veau et Do-ri étaient sur le point de se retrouver.


La couche de glace se brisa sous les pieds des deux amis. La bête se débattit pour nager dans l’eau glacée, mais ses membres ne bougeaient pas comme elle le voudrait. Elle commença à sombrer dans la rivière. Et Do-ri resta accrocher à son cou.


송아지는 쏜살같이 언덕빼기를 내려 이리 달려오는 것이었다.

방죽을 지나 얼음판에 들어섰다.

요행 흙과 재를 깔아 놓은 데로 달려오긴 하지만

저러다 미끄러져 넘어지기라도 하면 어쩌나.

돌이는 송아지가 달려오는 쪽으로 마주 걸어 나갔다.


뒤에서 아버지와 어머니의 돌이야, 돌이야 하는 째진 소리가 연달아 들렸다.

그러나 그 소리가 귀에 들어오지 않는 듯,

그냥 마주 걸어 나가는 돌이의 얼굴은 환히 웃고 있었다.

이제 조금만 더, 이제 조금만 더.

송아지와 돌이가 서로 만났는가 하는 순간이었다.  


우저적 얼음장이 꺼져 들어갔다.

한동안 송아지는 허우적거리며 헤엄을 치려고 안간힘을 썼으나

얼음물 속에서 사지가 말을 안 듣는 듯

그대로 얼음장 밑으로 가라앉기 시작했다.


그러한 송아지의 목을 돌이가 그러안고 있었다.




Auteur : Hwang Sun-won (26 mars 1915 – 14 septembre 2000)

- Débuts littéraires : en 1931 avec la publication de son poème « Mon rêve ».

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >