Aller au menu Aller à la page
Go Top

Levée des restrictions de vols à l’aéroport international d’Incheon

#Gros plan sur l'actualité l 2022-06-11

Journal

ⓒYONHAP News

La Corée du Sud connaît une décrue soutenue de la pandémie du COVID-19. Ainsi, elle a levé les restrictions essentielles pour la plus grande porte d’entrée de son territoire depuis le mercredi 8 juin.


Le nombre de vols à destination de l’aéroport international d’Incheon restait réduit à 20 avions par heure et le couvre-feu interdisait les trajets aériens entre 20h et 5h du lendemain depuis avril 2020. Le ministère de l’Aménagement du Territoire et des Transport a supprimé ces limites après deux ans et deux mois. Dans la foulée, il devrait accélérer le retour à la normale pour les vols internationaux. Au début, il avait prévu d’augmenter progressivement leur nombre hebdomadaire de 100 d’abord et ensuite de 300 tous les mois afin de les rétablir à 50 % du niveau de 2019 jusqu’à la fin de cette année. Mais il a annoncé une hausse plus importante, de 130 de plus que prévu, soit 230 vols supplémentaires par semaine, et il a décidé de ne plus imposer cette contrainte pour répondre à la demande croissante des voyages. Il a déjà autorisé 762 vols par semaine sur les lignes à horaires réguliers, mais il entérinera aussi plus de vols charters pour les compagnies aériennes qui le souhaitent.


Par ailleurs, les autorités sanitaires ont décidé de lever totalement l’obligation de quarantaine pour tous les voyageurs en provenance de l’étranger, sans distinction de nationalité, alors que les individus non vaccinés étaient soumis à un isolement de sept jours. Cette mesure est rétroactive. Dès mercredi, la mise en liberté a été accordée pour les personnes déjà arrivées en Corée du Sud, testées négatives mais isolées par précaution. Toutefois, la prudence est de mise du fait que le pays a détecté quelques cas du BA.2.12.1, un sous-variant plus contagieux que l’Omicron furtif. Ainsi, le gouvernement a préféré maintenir l’obligation de présenter un test PCR ou antigénique rapide négatif avant l’entrée sur le territoire et de subir un nouveau PCR dans un délai de trois jours après l’arrivée. Pour se préparer à l’afflux de touristes, l’exécutif a aussi recommandé aux compagnies aériennes et aux agences de voyage de promouvoir l’utilisation de « Q-code », un système de déclaration préalable des données sanitaires qui permet d’accélérer le processus d’entrée aux frontières.


Avant ces ajustements, la Corée du Sud avait rétabli seulement 13 % de vols d’autrefois sur les lignes internationales, soit un niveau très bas comparé à 70 % dans le monde entier. Cela a entraîné la montée en flèche des prix de billets pour les voyageurs et des frais de frets pour les entreprises. Les nouvelles mesures devraient y remédier rapidement.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >