Aller au menu Aller à la page

Culture

« Sortie du bureau » de Chon Myunggwan

#Lettres coréennes l 2019-11-12

Lettres coréennes

ⓒ Getty Images Bank

Extrait de l’émission :


« Sortie du bureau » de Chon Myonggwan a été publié en 2014. L’histoire se déroule dans un proche avenir. Les prix augmentent sans cesse, les travailleurs perdent leur emploi pour se retrouver en marge de la société.



« Tu es encore jeune et en bonne santé. Pourquoi ne peux-tu pas trouver un emploi ? » a demandé le coordinateur.  

Cela faisait plus de 10 ans que le taux de chômage n’était pas tombé sous les 90 %. Trouver un travail était maintenant devenu un rêve qui semblait aussi irréalisable que d’aller au paradis après la mort. Pourtant, les coordinateurs réprimandaient toujours les chômeurs comme s’ils étaient responsables de leur propre sort. 


“아직 나이도 젋고 사지도 멀쩡한데 왜 일을 못 구해?” 


실업률이 구십 퍼센트를 넘어선 지 십년이 넘어

직업을 구하는 건 이제 죽어서 천국에 간다는 얘기만큼이나 허황된 꿈이 되었다.

그런데도 조정관들은 언제나 모든 책임이 실업자에게 있다는 듯

호되게 몰어붙이곤 했다.



Lorsque l’homme avait dix ans, son père a disparu. En fait, il a simplement quitté la maison, laissant derrière lui son épouse et ses deux enfants. La mère a dit qu’il était tombé amoureux d’une autre femme. Tous les trois ont dû mener une vie misérable depuis lors. 



 « Pourquoi nous avez-vous quittés ? »

L’homme a posé à son père la question qui le tourmentait pendant toutes ces dernières années.

« Vous quitter ? Qui t’a dit ça ? a demandé le père.

— Maman, a répondu l’homme. Elle a dit que vous nous aviez quittés pour une autre femme. 

— C’est un malentendu, fiston, a dit le père. Il faut que tu me comprennes. 

— Mais alors pourquoi n’êtes-vous pas venu nous voir une seule fois ? a-t-il protesté. Savez-vous que Mi-suk est morte ? Votre fille s’est éteinte sans être soignée car nous n’avions pas d’argent ! Pourquoi ne nous avez-vous jamais contactés ? Pourquoi ? 

— Je suis désolé, a dit le père. Je n’ai aucune excuse de ne pas avoir pu être là pour Mi-suk, mais je ne vous ai pas quittés pour une femme, c’est totalement faux. En fait, je ne vous ai jamais quittés. »

Puis il a repris :

« Je ne vous ai pas quittés... Je ne peux tout simplement pas sortir du bureau. »


남자는 수 십년간 마음속에 품어왔던 의문을 아버지 앞에 꺼내놓았다.


“근데 왜 우리를 버리신 거예요?” 

“내가 너희를 버렸다고? 누가 그런 소릴 하디?” 

“엄마가요. 다른 여자가 생겨서 우릴 버리고 떠난 거라구요”

“얘야, 그건 오해란다. 다른 사람은 몰라도 넌 그걸 이해해야 돼“

“그럼 왜 한 번도 찾아오지 않았어요? 미숙이가 죽은 건 알고 계세요?

 병원비도 없어서 치료도 한 번 못 받고 죽어갔는데 왜 한 번도 연락이 없었던 거예요?”

“미안하다.

 미숙이에 대해선 입이 열개라도 할 말이 없지만

 내가 여자 때문에 집을 나갔다는 건 정말 오해란다.

 난 사실 집을 나간 적이 한 번도 없어”


“난 집을 나간 게 아니라..... 아직 퇴근을 못하고 있는거야”



* Interview : Bang Min-ho, professeur de littérature coréenne à l’université nationale de Séoul

Ne pas pouvoir sortir du bureau signifie que les journées de travail sont trop longues. L’auteur dénonce ainsi la société sud-coréenne d’aujourd’hui qui oblige les salariés à passer de longues heures au bureau. Dans ce récit, le père a travaillé sans arrêt pendant toutes ces années et le fils au chômage ne peut même pas nourrir son enfant. Ces deux exemples extrêmes sont créés afin de faire la satire de la société. 




Auteur :

Chon Myonggwan est né en 1964 à Yongin dans la province de Gyeonggi. Il débute en littérature en 2003 avec la nouvelle « Frank et moi ».   

Contenus recommandés