Aller au menu Aller à la page

Culture

Printemps plein d’amour (I)

#Saveur du terroir l 2020-04-07

Séoul au jour le jour

ⓒ KBS

Alors que le monde entier traverse une crise sanitaire provoquée par la pandémie du nouveau coronavirus, le COVID-19, le temps que l’on passe chez soi, notamment en famille, semble augmenter. Le travail à distance, la fermeture des établissements scolaires et le contrôle des rassemblements nous a obligé à nous adapter et changer notre style de vie.

En espérant que la situation s’améliore rapidement, cette semaine et la semaine prochaine, « Saveur du terroir » vous invite à découvrir différents mets printaniers à partager en famille au pays du Matin clair. 


ⓒ KBS

Notre première destination, cette semaine, est Gongjaemaeul, situé dans la ville de Jecheon, dans la province de Chungcheong du Nord. Ce village au pied du mont Baekwoon abrite environ 70 foyers, qui forment une communauté amicale. 

A l’occasion de la nouvelle saison, les habitants se rassemblent dans la maison du village pour préparer des plats à partager. Mme Hwang, qui est la chef de l’association des personnes âgées, dirige les villageois pour cette fête printanière. Surnommée « grande sœur », cette septuagénaire a voulu rendre service aux habitants pour les remercier de l’accueil chaleureux dont elle a bénéficié depuis son installation, il y a 60 ans. Vu la gentillesse et l’esprit d’ouverture de ce petit village convivial, on y observe particulièrement beaucoup de gens originaires venus d’autres régions. Ils se rassemblent souvent pour partager de bons plats et aujourd’hui, justement, ils ont décidé de se réunir autour d’une table remplie de mets fortifiants avant la saison de repiquage.


Le « bokryeong », une sorte de champignon qui parasite les racines des pins morts, est traditionnellement un ingrédient médicinal efficace pour faire face au froid et au rhume en hiver. Dans ce village, on le fait sécher avant d’en faire de la poudre que l’on mélange à la farine de blé pour en faire une pâte. On la pétrit pour obtenir des nouilles, les « kalguksu », que l’on trempe dans un bouillon infusé tout simplement avec des courgettes. D’une saveur simple, ce « bokryeong kalguksu » est un plat délicieux et nutritif qui réchauffe le corps. Mme Hwang se retrousse les manches pour présenter un menu spécial local : le « eongamjabeombeok ». On épluche des pommes de terre congelées de couleur sombre, puis les dessèche. Ensuite on les couvre avec de la farine de blé avant de les faire cuire à la vapeur. Juste avant de servir, on les enroule dans une poudre de haricot rouge. Bien ferme sous la dent, ce plat rappelle le souvenir des anciens temps. Pour l’accompagner, elle nous propose le « ojingeo mujjanji », des calamars coupés en morceaux avec un assaisonnement pimenté,  qui permet de rendre le plat davantage appétissant. 


ⓒ KBS

Déplaçons-nous au village Neureumegi, dans le comté de Danyang, dans la province de Chungcheong du Nord. Dans ce petit quartier agricole isolé, nous sommes accueillis par un foyer constitué de trois générations. Un couple septuagénaire et un couple quadragénaire avec leur quatre enfants. Cette grande famille, qui vit de la culture des produits bio, rêve d’une vie autosuffisante.  

En cette période de début de l’agriculture pour cette année, on commence par reprendre de l’énergie en se nourrissant de plats fortifiants. Pour cela, la famille Lee utilise un ingrédient essentiel qui est le « heukmaneul ». L’ail bruni à basse température durant deux semaines, utilisé souvent dans la cuisine asiatique, aurait des vertus médicinales grâce à divers éléments comme le magnésium, le calcium, le phosphore et les vitamines B et C. On peut le consommer en tant que tel, mais en préparant le « heukmaneul yeongyangbap », c'est à dire en ajoutant de l’ail noir, du riz, des jujubes, du soja, des ginkgos et des pignons de pin, on pourra profiter au maximum des substances nutritives. Le « heukmaneul baeksuk », le poulet cuit longtemps dans un bouillon infusé de divers ingrédients médicinaux, dont la campanule blanche, l’aralia de ricin et le mûrier, est aussi un plat nutritif et fortifiant apprécié par toute la famille. 


Notre voyage à la recherche des plats printaniers partagés en famille se poursuit la semaine prochaine.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >