Aller au menu Aller à la page

Culture

« La Sœur-Etoile » d’Oh Yeong-su

#Lettres coréennes l 2019-10-08

Lettres coréennes

ⓒ Getty Images Bank

Extrait de l’émission :


Le père réveille le garçon en pleine nuit et lui saisit le poignet. Le petit frissonne lorsqu’il sort dans la nuit froide et le père le conduit de force. Cette nuit-là, le garçon quitte son village natal avec ses parents.



Lorsque le père et la mère étaient rentrés à la maison, trempés de sueur, ils prenaient le dîner ensemble. Ensuite, le garçon, avec une natte enroulée sous le bras, gravissait la colline derrière la hutte. 

Allongé de tout son long sur le tapis en paille, il levait les yeux vers le ciel. Les étoiles semblaient se détacher de la voûte céleste pour tomber sur lui. Les mêmes étoiles que celles qu’il avait vues dans son village natal... Dans une ville où tout était nouveau et différent, une ville où même le soleil et la lune semblaient se lever et se coucher d’une manière différente, seules les étoiles étaient identiques à celles de son village natal. 

Les étoiles lui faisaient penser à son village natal et à sa sœur. Ces deux étaient inséparables pour lui. Il nomma une étoile particulièrement brillante « Sœur-Etoile ». Chaque nuit, allongé sur la colline, il la regardait tout en regrettant son cher village.     


아버지, 어머니가 함빡 땀에 젖어 돌아오고 저녁도 치르면,

소년은 버릇처럼 거적을 말아들고 집 뒤 언덕빼기로 올라간다.


거적을 깔고 반듯이 누우면 별이 한눈에 쏟아져 내린다.

고향에서 보던 꼭 같은 별. 

모든 것이 낯설고 다른 고장, 해 뜨고 달 지는 방향마저 다른 고장에

오직 별만이 고향에서 보던 별과 꼭 같은 별이었다.


별을 바라보면 고향이 그립고, 누야가 보고 싶다.

고향과 누야를 뗄 수 없는 소년이었다.

소년은 유난히 광채를 내는 별 하나를 누야 별로 정해두고,

밤마다 이렇게 언덕빼기에 누워 누야 별을 바라보고 고향을 그린다.



* Interview : Bang Min-ho, professeur de littérature coréenne à l’université nationale de Séoul

La grand-mère a dit aux parents de ne prendre que leur fils et non pas leur fille. Ils ont donc fui vers le Sud, tandis que la vielle femme et la jeune fille sont restées au Nord. C’est ainsi que cette famille a été séparée, puisque la Corée a été divisée en deux après la guerre. Le garçon ne peut donc plus revoir sa sœur aînée. « La Sœur-Etoile » ressemble à un conte pour enfants, mais ce court récit s’inspire d’une réalité tragique. Oh Yeong-su traite des aspects psychologiques de la question des familles séparées du point de vue d’un enfant.         



Le garçon compte les étoiles toutes les nuits. Il rêve de son village natal, les yeux levés vers la Sœur-Etoile. Il y laissa tout. Sa sœur lui manque. Son village lui manque. Les étoiles se plongent enfin dans les yeux du garçon qui regrette son village, les yeux fixés sur la Sœur-Etoile.


소년은 밤마다 별을 헨다.

누야 별을 바라보고 고향을 그린다.

소년은 고향에 모든 것을 두고 왔다.

누야가 보고 싶다.

고향이 그립다.

누야 별을 바라보고 고향을 그리는

소년의 눈시울에 끝내는 별이 잠긴다.




Auteur :

Oh Yeong-su est né en 1911 à Ulju, dans la province de Gyeongsang du Sud, et décédé en 1979. Il fait ses débuts en tant qu’écrivain professionnel en remportant le concours de jeunes talents littéraires organisé par le quotidien Seoul avec la nouvelle « Vigne de montagne » en 1950, un an après la publication de sa première nouvelle « Nami et le marchand de bonbons » dans la revue Shincheonji.

Contenus recommandés