Aller au menu Aller à la page

Culture

« L’adorable vie amoureuse de ma copine » de Yun Young-su (Ⅱ)

#Lettres coréennes l 2020-10-13

Lettres coréennes

ⓒ Getty Images Bank

Extrait de l’émission :     


‘Videz cette canette et oubliez tout.’ 


« C’était Park Won-jun. Une affiche avec lui tenant une canette de bière, tout sourire, a été collée sur la porte du magasin. Puis, il en est sorti tout naturellement. Peux-tu le croire, Hyeon-su ? Bien sûr que non. Personne ne peut. Ce n’est pas grave. C’est juste entre lui et moi. »


‘Il suffit de frotter le collier pour que je vous trouve où que vous soyez.’


« Il est apparu devant moi à chaque fois je frottais ce collier. Il a dit qu’il aimait ma bonne nature. Il a dit qu’être gentil n’était pas la même chose qu’être stupide, que ceux qui exploitaient ma bonne nature étaient mauvais. » 


 ‘시원하게 한 잔 마셔요. 그리고 다 잊어버려요’ 


“박원준이었어.

 맥주캔을 들고 환히 웃는 그 이의 포스터가 가게 문짝에 붙어 있었던 거야.

 거기서, 그 포스터에서, 그이가 자연스럽게 걸어 나왔어.

 현수씨, 내 말 믿을 수 있어?

 믿을 수 없겠지, 누구도.

 아무래도 괜찮아. 이건 그이와 나만의 일이니까” 


‘목걸이를 문질러요. 당신이 어디 있든 내가 찾아갈테니’ 


”목걸이를 문지를 때마다 그는 내 앞에 나타났어.

 그는 내가 착해서 좋다고 했어.

 착한 건 바보스러운 게 아니라 그냥 착한 거라고 했어.

 그런 걸 이용해 먹는 사람들이 나쁘다고 했어. 



* Interview : Jeon So-yeong, critique littéraire

Yang-mi est une jeune femme très gentille, ce qui rend sa situation encore plus difficile. Elle travaille dur pour s’occuper de sa famille toute seule. Mais elle n’obtient rien en retour. Elle ne peut pas parler de ses sentiments même à ses plus proches. Elle est habituée à n’écouter que les autres. Cependant, au plus profond d’elle-même, elle est épuisée de faire tous ces sacrifices et elle a soif d’une vie à elle. Ses désirs réprimés créent une illusion de Park Won-jun, tout comme un génie qui sort d’une lampe merveilleuse.



Yang-mi donnait de moins en moins d’argent à sa famille. Elle avait peur que son père ait recours à la violence physique comme il le faisait lorsqu’elle était petite.   

« Mais ce qui est étrange, c’est qu’ils se sont mis à examiner mon humeur. L’autre jour, quand j’ai dit sans trop réfléchir que ma chambre était trop petite, père m’a suggéré : ‘Si tu veux, tu peux prendre la nôtre.’ Maman est encore plus bizarre. D’habitude, elle était si avare qu’elle ne me donnait que du kimchi et des germes de soja même le jour de congé, mais maintenant, elle prépare de la viande pour moi. »


본인을 위해 돈을 쓰느라 당연히 집에 내놓는 생활비가 줄어들었습니다.

양미는 혹시 아버지가 어릴때처럼 자신을 때릴지도 모른다고 생각했습니다.


“ 그런데 희한하지. 가족들이 내 눈치를 보는거야.

 방이 작다고 무심코 던진 한 마디에 아버지가 조심스레 말하는 거야.

 좁으면 안방이랑 바꾸든지.

 엄마는 더 웃겨.

 휴일 한 끼 밥을 먹는데도 땡전 한 푼 없다며

 김치에 콩나물도 아까워하던 엄마가,

 내 상에 고기반찬을 내놓는 거야” 




Auteur :

Yun Young-su est née en 1952 à Séoul. Elle fait ses débuts en tant qu’écrivaine avec la publication de sa nouvelle « Observation écologique » en 1990 dans la revue Hyundae Soseol ou Roman moderne.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >