Aller au menu Aller à la page
Go Top

Culture

« Soleil de plomb » de Kim Yu-jong

#Lettres coréennes l 2022-01-25

Lettres coréennes

ⓒ Getty Images Bank

Le costaud Deok-sun attrapa la manche gauche de sa main droite pour s’essuyer le nez en sueur avant de s’arrêter net au carrefour de Tongan.


Le visage rougi par la chaleur, il regarda autour de lui. Le soleil brûlant en plein milieu de l’été obligeait les gens à marcher uniquement sous les avant-toits de l’autre côté de la rue.



- Extrait de l’émission


Plus la maladie est rare, plus le patient est payé, c’était ce que l’on avait dit à Deok-sun. Il ne pouvait s’empêcher de se demander combien la maladie inexplicable de sa femme lui rapporterait. Si le garçon recevait 10 wons, elle en aurait peut-être 15. C’est une situation gagnant-gagnant, se dit-il. Elle ferait soigner sa maladie et aurait suffisamment de nourriture.


Il donnait libre cours à son imagination lorsqu’il repéra un enfant vendant des melons jaunes dans la rue.


Deok-sun pensa aux pièces de monnaie dans sa poche mais détourna vite son regard en se reprochant d’avoir eu une telle idée.


Il conservait soigneusement ces quatre jeons depuis la veille en se disant qu’un jeon de plus lui permettrait d’acheter un sachet de tabac. Il ne fallait surtout pas dépenser les précieuses pièces de monnaie pour des melons.


병이 괴상하면 할수록 혹은 고치기가 어려우면 어려울수록

월급이 많다는 것인데

영문 모를 아내의 이 병은 얼마짜리나 되겠는가고

속으로 무척 궁금하였다.

아이가 십원이라니 이건 한 십 오원 쯤 주겠는가,

그렇다면 병 고치니 좋고, 먹으니 좋고,

두루두루 팔자를 고치리라고 속안으로 

육자배판을 늘이고 섰을 때,


조만치서 참외를 벌여놓고 앉았는 아이가 시선을 끌어간다.


덕순이는 쌈지에 든 잔돈 사 전을 얼른 생각은 하였으나

다음 순간에 그건 안될 말이라고 꺽진 마음으로 시선을 걷어온다.


사 전에 일 전만 더 보태면 봉지담배 한 봉이 되리라고

어제부터 잔뜩 꼽여 쥐고 오던 그 사 전,

이걸 참외 값으로 녹여서는 사람이 아니다.



# Interview : Jeon So-yeong, critique littéraire

Le personnage principal, Deok-sun, était paysan, mais, poussé par l’exploitation excessive du Japon impérial, il a dû quitter son village natal. Or, la capitale n’était pas non plus son refuge. La ville est comme un soleil brûlant pour ce couple. La maladie de la femme montre également les difficultés de nos personnages. Le jeune homme tente de transformer sa misère en opportunité de gagner de l’argent. Son attitude peut sembler impitoyable, mais cela montre aussi à quel point le couple est désespéré.



La seule chose qu’il restait à faire était de la remettre dans cette chambre froide et lugubre et d’attendre qu’elle meure.


Deok-sun pensa à l’avenir sombre alors qu’il essuyait à nouveau la sueur avec son poing. Il était venu à Séoul avec de grands espoirs, mais se retrouva vite sans le sou. Et maintenant, il allait perdre sa femme.


Il faillit exhaler les lamentations sur son pauvre sort, mais réussit à les refouler. Seul un soupir s’échappa de ses lèvres.


C’était un jour en plein milieu de l’été, sous le soleil brûlant à faire fondre même les cornes de bœuf.


Pendant que Deok-sun marchait péniblement, essuyant les gouttes de sueur qui ruisselaient le long de son dos, sa femme sanglotait sur la hotte en lui laissant d’innombrables derniers mots.


인제 남은 것은 우중충한 그 냉골에 갖다 다시 눕혀 놓고

죽을 때나 기다리고 있을 따름이었다.


덕순이는 눈 위로 덮는 땀방울을 주먹으로 훔쳐 가며

장차 캄캄하여 올 그 전도를 생각해 본다.

서울을 장대고 왔던 것이 벌이도 제대로 안 되고

게다가 인젠 아내까지 잃는 것이다.


이 놈의 팔자가 하고 딱한 탄식이 목을 넘어오다 

꽉 깨무는 바람에 한숨으로 터져 버린다.


때는 중복, 허리의 쇠뿔도 녹이려는 뜨거운 땡볕이었다.


덕순이는 빗발같이 내려붓는 등골의 땀을

두 손으로 번갈아 훔쳐 가며 끙끙 내려올 제,

아내는 지게 위에서 그칠 줄 모르는 그 수많은 유언을

차근차근 남기자, 울자, 하는 것이다.




Auteur : Kim Yu-jong (11 janvier 1908 – 29 mars 1937)

- Débuts littéraires : en 1935 avec la publication de sa nouvelle « Une averse ».

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >