Aller au menu Aller à la page
Go Top

Culture

« L’histoire d’un chien » de Lee Ji-myong

#Lettres coréennes l 2022-06-07

Lettres coréennes

ⓒ Getty images bank

« L’histoire d’un chien » de Lee Ji-myong


Alors que la plupart de leurs voisins souffrent de la faim, la famille de Hyeong-mu échappe heureusement à ce sort grâce à son épouse douée pour les affaires.


« Vous avez de la chance, votre femme gagne beaucoup d’argent… Et heureusement pour vous, un mari ivrogne reste quand même un mari... »  


« Qu’est-ce que vous avez dit ? Quel genre de mari ? » 


« Euh, j’ai dit que j’avais de la chance de ne plus avoir de mari. D’habitude, les femmes n’ont pas d’autre choix que de vendre des « hamji » pour gagner de l’argent. »



- Extrait de l’émission


Quand le soleil tomba derrière la montagne de l’ouest, les lueurs sanglantes du crépuscule, telles les lamelles d’un éventail, coloraient la crête. Un corbeau battait ses ailes, le flamboiement dans son étreinte. Bien que l’oiseau soit noir, il ressemblait à un phénix, illuminé par le coucher de soleil doré. 


« Hé, Seon-il, regarde ! Comment un coq peut-il voler aussi haut ? » 


Les yeux levés vers le ciel, Hyeong-mu demanda à son fils qui jouait avec son ami. 


« Père, êtes-vous fou ou quoi ? Ce n’est pas un coq. C’est un corbeau. »  


설핏하던 해가 서산을 넘자 

부챗살 같은 핏빛 노을이 산마루를 물들였다.

까마귀 한 놈이 빗살을 안고 너울너울 날아옌다.

시커먼 놈이지만 노을빛에 물들어 제법 봉황 같다.


“선일아, 저거 봐라.  수탉이 저렇게 높이 날 수 있냐?”


하늘을 보던 형무가 친구와 땅따먹기 놀음을 하는 아들에게 묻는다.


“아부지, 돌았잼까?  그게 어째 수탉임까?  까마귀지.” 



# Interview : Bang Min-ho, critique littéraire

Cette nouvelle relate l’histoire d’un membre du Parti communiste et superviseur d’une mine de charbon appartenant à l’Etat. Il se rend compte qu’il ne peut plus compter sur l’économie socialiste ou le parti pour sa survie et décide de gagner de l’argent comme sa femme. Il y a une scène au début et à la fin du récit où il confond un corbeau avec un coq. C’est une métaphore de Hyeong-mu lui-même qui ne comprend pas la gravité de la situation dans laquelle il se trouve.



Après avoir longuement réfléchi pendant qu’il se remettait de son séjour au centre de détention, Hyeong-mu alla rendre visite à Min-su dans la soirée. 


Son ami, qui emballait du poisson avec de la glace pour le vendre au marché de Hyesan, fut surpris de le voir.


« Min-su, je suis vraiment désolé de m’être moqué de toi l’autre jour en disant que tu sentais le poisson. » 


« Ce n’est pas grave. Viens, garde mon sac à dos ouvert comme ça. » 


Les deux hommes mirent le poisson emballé dans du plastique dans le sac.


« Hé, Min-su, je pense à vendre du poisson. Tu vas me montrer toutes les ficelles du métier, n’est-ce pas ? » 


Min-su avait hâte de faire deux fois plus de profit avec Hyeong-mu. Il plaisanta même : 

« Mais comment un superviseur de mine peut-il transporter un sac de poisson tout mouillé ? » 


Le soleil disparut sous l’horizon pour colorer la montagne de l’ouest en rouge. Un oiseau noir passa de nouveau. Un coup d’œil suffit pour constater que c’était un corbeau. 

« Le monde est devenu si écoeurant qu’il est maintenant rempli de corbeaux… » marmonna-t-il. 

Puis il s’arrêta net.


그 며칠간 구류장 여독을 풀며 생각을 거듭하던 형무는

저녁 때 민수를 찾아갔다.


밤차로 혜산장에 갖고 갈 생선을 얼음과 함께 포장하던 민수가 깜짝 놀란다.


“민수야, 내 전번 날은 진짜 미안했다.

 내가 비린내 그만 풍기라며 혜산 갈 때 널 비웃었잖니”


민수는 괜찮수, 거 배낭 아가리 좀 벌려 주겠소, 했고,

둘은 함께 비닐에 포장한 생선을 배낭 안에 넣었다.


“민수야, 나두 이젠 생선장사 해 볼란다.

 구멍, 요령, 판, 다 알려줄 거지?” 


둘이면 이윤을 곱절을 떨구겠다고 좋아하던 민수가

탄광서 한다 하는 간부님이 푹 젖은 고기배낭 메고 다닐 수 있겠소, 하며 놀린다.


저녁 해가 지며 서산마루가 붉게 물들었다.

시커먼 새가 또 너울너울 난다.

얼핏 봐도 까마귀다.

세월이 하도 퀴퀴하니 까마귀 세상이 됐나, 하고 중얼거리던 형무가 똑 걸음을 멈춘다.





Auteur : Lee Ji-myong (1953 – )

- Débuts littéraires : en 2008 avec la publication de son roman « Où est la vie ? ».

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >