Aller au menu Aller à la page

Histoire

2005 : les deux Corées entament la rédaction d’un dictionnaire conjoint (1e partie)

2018-10-18

Trait d’union

ⓒ KBS News

Le 9 octobre dernier, une cérémonie a été organisée sur la place de Gwanghwamun dans le centre de Séoul pour célébrer l’invention du « hangeul », l’alphabet coréen. A cette occasion, le Premier ministre Lee Nak-yon a déclaré que son gouvernement voulait relancer le projet de rédaction d’un dictionnaire de coréen conjoint, en coopération avec la Corée du Nord.


Les travaux de compilation de cet ouvrage, appelé « Gyeoremal-keunsajeon », que l’on pourrait traduire par « grand dictionnaire de coréen unifié », ont commencé en 2005 et ont été menés par des linguistes des deux Corées.


« Quand le pasteur Moon Ik-hwan, aujourd’hui décédé, s’est rendu en Corée du Nord en 1989, il a suggéré au dirigeant nord-coréen de l’époque, Kim Il-sung, de faire écrire par les deux Corées un dictionnaire commun. Kim a donné son accord. Des années plus tard, en 2004, une association sud-coréenne appelée « vers une Corée unie » et le conseil nord-coréen de la réconciliation nationale ont signé un accord sur le sujet. En février 2005, le comité intercoréen de compilation du dictionnaire a été inauguré, aux Monts Geumgang au nord de la frontière », se souvient Hong Jeon-seon, ancien professeur de coréen à l’université de Corée à Séoul et directeur du versant sud-coréen du comité conjoint de rédaction. Récit.

Contenus recommandés