Aller au menu Aller à la page

Histoire

2007 : les deux Corées mènent des inspections conjointes de ressources minières au Nord

2018-11-01

Trait d’union

ⓒ KBS News

Cette année, la détente observée sur la péninsule a suscité de forts espoirs quant à la reprise de l’exploitation conjointe, par les deux Corées, des riches ressources minières nord-coréennes. L’organisme public sud-coréen appelé « Agence des ressources de Corée » évalue la valeur des ressources minières non-exploitée en Corée du Nord à 3 900 milliards de dollars. Le Nord serait ainsi dans les dix pays les plus riches au monde en termes de graphite, magnésite, cuivre, ainsi que de métaux rares tels que tungstène et molybdène.


Une exploitation conjointe de ces richesses permettrait aux deux Corées de réaliser leurs objectifs de « prospérité conjointe » professés au cours de cette année. C’est il y a dix ans que Nord et Sud ont entamé une coopération dans ce secteur.


« La Corée du Nord est riche en ressources minières, alors que de son côté la Corée du Sud importe la majorité de ses matières premières de l’étranger. En 2005, lors de la réunion du 10e comité de promotion de la coopération économique intercoréenne, Pyongyang a fait une proposition surprise selon laquelle Séoul Séoul lui fournira les matériaux nécessaires pour fabriquer des vêtements, des chaussures et du savon. En échange, le Nord autorisait le Sud à exploiter ses ressources minières. Autrement dit, le pays communsite voulait payer le matériel sud-coréen avec ce qui se trouvait dans son sous-sol. Enfin, les deux camps sont tombés d’accord sur cette idée », se souvient Park Heung-ryol. Il était le premier président de l’Association de soutien aux échanges et à la coopération intercoréenne, établie en 2007 pour promouvoir divers projets... et notamment un programme de prospection conjointe. Récit.

Contenus recommandés