Aller au menu Aller à la page

A la loupe

COVID-19 : la Corée du Sud prépare sa grande rentrée scolaire en ligne

#Gros plan sur l'actualité l 2020-04-04

Journal

ⓒYONHAP News

C’est sans précédent. Les élèves sud-coréens entameront leur nouvelle année scolaire en ligne au lieu d’être sur les bancs des écoles. C’est ce qu’a déclaré mardi dernier le ministère de l’Education et le Siège central de lutte en cas de catastrophe et de sécurité (CDSCHQ). Selon les autorités, ce choix s’imposait compte tenu de l’évolution du COVID-19, de la capacité de prévention sanitaire, des préparatifs pour la rentrée et de l’équité régionale, entre autres. Pour rappel, la grande rentrée, qui se déroule normalement début mars, avait été reportée quatre fois, suite à la propagation inexorable du nouveau coronavirus.


La grande rentrée virtuelle sera donc progressivement mise en place. Tout d’abord, elle débutera le 9 avril pour les classes de terminale et de troisième, c’est-à-dire la dernière année respectivement du lycée et du collège. Une semaine plus tard, ce sera au tour des autres lycéens et collégiens ainsi que des écoliers des classes supérieures. Enfin, les petites classes, à savoir les CP, CE1 et CE2, commenceront le 20 avril à suivre des cours à distance en ligne. Cette situation inédite concerne les 5,4 millions d’élèves des enseignements primaire et secondaire. Par ailleurs, le ministère de l’Education a décidé de réduire le nombre légal de jours de classe dans une année scolaire fixé actuellement à 190 jours : il s'agira d'une baisse de 13 jours pour les terminales et les troisièmes, de 17 jours pour les autres lycées et collégiens ainsi que pour les écoliers des grandes classes, et de 19 jours pour ceux des petites classes. Quant à l’école maternelle, elle restera fermée jusqu’à nouvel ordre, étant donné qu’elle est centrée sur un programme ludique. Dans la foulée, la date du « suneung », ou l’examen d’entrée à l’université, a été décalée de deux semaines, au 3 décembre.


Cette rentrée virtuelle suscite des inquiétudes d’autant plus qu’elle a été décidée sans passer par de longs préparatifs. Afin d’éviter une trop grande pagaille, le ministère a prévu deux premiers jours d’adaptation au téléenseignement pour chaque classe, de sorte que les élèves puissent être initiés aux modes d’emploi. Pour les élèves en précarité numérique, le gouvernement a décidé de mettre à leur disposition 230 000 ordinateurs ou tablettes. Il a annoncé aussi des mesures adaptées pour les élèves en situation de handicap. Il s’agit d’assurer les cours à distance en sous-titres, en langue des signes et en brailles, ou encore d’offrir une classe itinérante à domicile. Et les élèves issus de famille multiculturelle devraient bénéficier d’un plus grand soutien dans leur langue.


Certes, le pays n'avait pas beaucoup d'autres choix. Mais ce sera aussi une belle occasion d’expérimenter une éducation d’avenir, un peu en avance mais qui permettra de trouver les inconvénients et leurs solutions. Le ministère de l’Education envisage de proposer un double dispositif, à savoir une reprise des cours à l’école en parallèle avec les cours en ligne à domicile, vers la fin avril, si la situation s’améliore.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >