Aller au menu Aller à la page

A la loupe

SK Hynix reprend l’activité de puces mémoire NAND d’Intel

#Gros plan sur l'actualité l 2020-10-24

Journal

ⓒYONHAP News

SK Hynix rachète toute la division de puces mémoire NAND du géant américain Intel. Le deuxième fabricant sud-coréen de semi-conducteurs a annoncé avoir conclu un accord en ce sens pour un montant de 9 milliards de dollars, entériné mardi par son conseil d’administration. Il s’agit du montant le plus élevé dans l’histoire de l’acquisition et de la fusion du pays. En effet, il a battu le record précédent, à savoir 8 milliards de dollars, que Samsung Electronics a déboursés pour racheter l’équipementier automobile américain Harman International Industries en 2016. Dans le cadre de cette opération, SK Hynix reprend à Intel les activités telles que la production de disque dur dit SSD, les puces mémoire NAND, la tranche de semi-conducteur dit « wafer » et son usine de Dalian, en Chine. Toutefois, la technologie Optane est exclue de la transaction.


Actuellement numéro deux mondial des puces Dram, SK Hynix cherche ainsi à peser davantage dans l’activité des NAND dans laquelle il est relativement moins compétitif. Au deuxième trimestre de cette année, il a réalisé 72 % de son chiffre d’affaires dans les Dram contre 24 % dans les NAND. Ce grand déséquilibre l’a rendu particulièrement vulnérable aux fluctuations du prix des premières. Le bénéfice de l’entreprise en dépendait donc largement. D’où une instabilité inquiétante. Le fabricant sud-coréen a déployé ses efforts pour y remédier. En 2014, il a racheté la branche de la carte PCI Express à l’américain Violin Memory et la division micrologiciel au biélorusse Softeq Development. Trois ans plus tard, il a investi 3,5 milliards de dollars dans Toshiba Memory, qui est rebaptisé Kioxia aujourd’hui. Mais ces opérations n’ont pas suffi à combler sa faiblesse. Cette fois, SK Hynix semble jouer sa dernière carte en reprenant la division de NAND à Intel. Il arrive désormais à répartir ses activités à hauteur de 60 % dans le Dram et de 40 % dans le NAND et gagne ainsi en stabilité et il pourra réagir plus activement face aux variations des prix sur le marché des semi-conducteurs.


Selon le cabinet d’études de marché Omdia, à la fin 2019, Samsung Electronics était en tête sur les NAND avec 35,9 %, tandis que SK Hynix arrivait au cinquième rang avec 9,9 %, et Intel au sixième avec 9,5 %. En rachetant les activités d’Intel, SK Hynix pourra se hisser à la seconde place. Par ailleurs, il pourra détrôner son rival compatriote sur le marché des SSD destinés aux entreprises. Au deuxième trimestre 2020, Samsung Electronics et SK Hynix se taillaient la part du lion dans les Dram, en détenant respectivement 42,1 % et 30,2 % des parts de marché pour totaliser plus de 72 %. Mais les deux géants sud-coréens possédaient seulement 33,8 % et 11,4 % dans les NAND. Avec les 11,5 % d’Intel, ils devraient détenir plus de 56 % des parts de marché.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >