Aller au menu Aller à la page
Go Top

A la loupe

La CNUCED promeut la Corée du Sud au rang de pays développé

#Gros plan sur l'actualité l 2021-07-10

Journal

ⓒYONHAP News, Getty Images Bank

La Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a passé en revue le statut de la Corée du Sud en tant que pays développé. Cette décision inédite a été prise « par consensus » sans vote, lors de la 68e session du Conseil du commerce et du développement qui s’est tenue le 2 juillet, à Genève.


La CNUCED définit ses principaux objectifs comme suit : « aider les pays en développement à tirer le meilleur parti des possibilités de commerce, d’investissement et de développement qui s’offrent à eux et à s’intégrer de façon équitable dans l’économie mondiale ». Elle compte 195 Etats membres classés en quatre groupes. La Corée du Sud y a adhéré en mars 1964. Alors qu’elle appartenait au groupe A, composé des pays en développement d’Asie et d’Afrique, elle rejoint désormais le groupe B qui comptabilise en conséquence 32 économies industrialisées. C’est la première fois depuis sa fondation en 1964 que l’organe onusien promeut ainsi une nation. De leur côté, les pays d’Amérique centrale et latine font partie du groupe C, tandis que la Russie et les pays de l’Est sont réunis dans le groupe D.


Une précision. De fait, la Corée du Sud est considérée comme un pays développé au sein de la communauté internationale. D’ailleurs, les négociations au sein de la CNUCED sont pratiquement menées selon les groupes géopolitiques tels que le Groupe des 77 (G77), constitué des pays en développement, l’Union européenne (UE), le JUSSCANNZ, à savoir la coalition des pays industrialisés non européens, ou encore l’Union économique eurasiatique (EAEU). Lors de son entrée en 1964, la Corée du Sud peinait toujours à sortir entièrement de sa pauvreté héritée du joug colonialiste et de la guerre fratricide. Ainsi, elle a intégré le G77. Mais elle a pu réaliser une croissance fulgurante appelée « le miracle du fleuve ». En 1966, elle a quitté le G77 en adhérant à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Aujourd’hui, elle participe au JUSSCANNZ avec les Etats-Unis, le Japon, la Suisse, le Canada, la Turquie, entre autres.


Bref, la CNUCED n’a fait qu’officialiser le statut de facto du pays du Matin clair en le reclassant parmi les nations avancées. Le président Moon Jae-in s’est félicité d’une telle reconnaissance sur la scène internationale. Selon lui, les sud-Coréens peuvent en être fiers parce que cet exploit a été rendu possible grâce à leur sueur et leur sang. Pour sa part, l’ambassadeur du bureau de représentation à l’Onu, Lee Tae-ho, a souligné que son pays était devenu un cas édifiant pour montrer à quel point le commerce peut jouer un rôle important dans le développement économique. Et d’ajouter que Séoul continuera à aider d’autres pays à profiter de la synergie positive de ces deux éléments.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >