Aller au menu Aller à la page
Go Top

A la loupe

Le président Moon prononce son dernier discours inaugural à l’ONU

#Gros plan sur l'actualité l 2021-09-25

Journal

ⓒYONHAP News

A la 76e session de l’Assemblée générale des Nations unies, le président sud-coréen a une nouvelle fois proposé de clore officiellement la guerre de Corée qui s’est terminée sur un simple armistice en 1953. Moon Jae-in a souligné qu’une telle déclaration constituerait un point de départ important pour établir un nouvel ordre propice à la réconciliation et à la coopération dans la péninsule coréenne. La nouveauté, il en a précisé nommément les acteurs, alors qu’il s’était borné, un an auparavant, à dire que cela ouvrirait la porte à une dénucléarisation complète et à une paix durable dans la péninsule. Mardi, le président Moon a proposé une rencontre à trois, entre les deux Corée et les Etats-Unis, ou bien à quatre avec la Chine pour déclarer officiellement la fin du conflit sur la péninsule.


Dans la foulée, le locataire de la Cheongwadae a proposé à la Corée du Nord d’organiser au plus vite des réunions de familles séparées par la guerre de part et d’autre du 38e parallèle, et de lutter ensemble contre les maladies contagieuses et les catastrophes naturelles, et ce par l’intermédiaire du mécanisme créé à cet effet par les nations d’Asie du Nord-est.


A la tribune de l’Onu, le numéro un sud-coréen a préféré ne pas évoquer le dernier sujet d’actualité nord-coréen, à savoir les tirs de missiles par Pyongyang. Une telle prudence laisse penser qu’il voudrait se créer une opportunité pour ouvrir une nouvelle brèche dans les négociations sur la dénucléarisation qui continuent à s’enliser. Pour rappel, en 2018, Moon Jae-in y a plaidé pour des mesures audacieuses en vue de dénucléariser la péninsule, y compris la déclaration de la fin de la guerre. Son intervention avait été suivie des sommets intercoréens et ceux Pyongyang-Washington. Ce tournant avait eu lieu grâce à l’approche dite « top down », du sommet vers la base. Mais celle-ci a présenté ses limites suite à l’échec du second sommet à Hanoi entre Kim Jong-un et Donald Trump. Malgré cela, Moon Jae-in ne peut pas compter sur l’approche ascendante dite « bottom up » mais toujours celle ascendante, parce que son quinquennat non renouvelable expirera en mai prochain.


Le président Moon a proposé la déclaration de la fin de la guerre de Corée comme l’aboutissement de sa feuille de route pour la politique nord-coréenne. Cependant, l’optimisme ne semble pas de mise. En effet, il est difficile de savoir si Pyongyang et Washington suivront cette initiative dont l’effectivité est mise en doute par certains observateurs.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >