Aller au menu Aller à la page
Go Top

A la loupe

COVID-19 : un retour progressif à la vie normale prévu début novembre

#Gros plan sur l'actualité l 2021-10-02

Journal

ⓒYONHAP News

 Malgré la récente recrudescence de cas de COVID-19, le gouvernement sud-coréen table toujours sur son projet intitulé « With Corona » ou « Vivre avec le COVID-19 ».


Le ministre de la Santé a confirmé, mardi, une telle perspective lors d’un débat organisé par le Club des journalistes de chaînes télévisées de Corée (BJC). Kwon Deok-cheol a souligné que la population ne pourrait supporter plus longtemps le niveau actuel du dispositif sanitaire. Selon lui, le taux de vaccination devrait s’élever, d’ici fin d’octobre, à 90 % chez les personnes âgées et à 80 % chez les adultes, mais il faut en général attendre deux semaines après l’injection pour bénéficier d’une protection vaccinale. Donc, début novembre serait le bon timing pour un retour progressif à une vie plus normale. Toutefois, le ministre a précisé cela serait faisable à condition que le bilan quotidien reste en dessous des 3 000 cas positifs supplémentaires par jour. D’après lui, le dispositif sanitaire actuel est capable de gérer la crise jusqu’à 2 500 nouveaux cas. Autrement dit, si un variant du COVID-19 fait flamber le nombre quotidien de nouveaux cas, alors tout risque de tomber à l’eau.


Dès lors, comment organiser cette vie avec le COVID ? Le ministre de la Santé a évoqué quelques pistes principales. D’abord, il prévoit d’alléger les mesures de distanciation sociale concernant les rassemblements privés et les établissements à forte fréquentation. A ce propos, il examine la possibilité d’introduire le « passeport vaccinal » à l’instar de l’Allemagne. Cela consiste à accorder le pass sanitaire à ceux qui ont accompli le schéma vaccinal, aux anciens malades du COVID-19 entièrement guéris et à ceux qui ont obtenu le test de dépistage négatif. Ensuite, cela pourrait permettre d’alléger ou simplifier progressivement les mesures sanitaires dans les établissements commerciaux privés. Par exemple, les cafés et restaurants pourront rester ouverts jusqu’à minuit contre 22h actuellement. Enfin, l’exécutif pourrait changer son critère de référence pour déterminer ses mesures sanitaires, de sorte à remplacer le bilan quotidien de nouveaux patients par un taux des cas graves et celui de létalité.


Par ailleurs, le gouvernement envisage d’élargir les traitements à domicile de testés positifs mais sans danger. Selon le ministre, il sera crucial de savoir les transférer immédiatement dans un hôpital adéquat en cas de signes alarmants détectés notamment grâce à la surveillance du taux d’oxygène dans le sang.


Actuellement, les primo-vaccinés représentent 75 % de la population, et les personnes entièrement vaccinées frôlent les 50 %. Et le gouvernement s’est fixé pour but d’achever le schéma vaccinal complet de 80 % des habitants jusqu’à la fin d’octobre.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >