Aller au menu Aller à la page
Go Top

A la loupe

Présidentielle 2022 : Lee Jae-myung investi candidat du Minjoo

#Gros plan sur l'actualité l 2021-10-16

Journal

ⓒYONHAP News

Lee Jae-myung a été définitivement investi candidat du Minjoo pour la présidentielle de 2022.


Le gouverneur de la province de Gyeonggi a remporté, dimanche dernier, la primaire du parti au pouvoir en obtenant de justesse la majorité avec 50,29 % des suffrages exprimés au cours des 11 tours régionaux lancés depuis le 4 septembre. Mais le Minjoo s’est retrouvé dans la tourmente parce que la méthode de calcul du scrutin a été remise en cause par Lee Nak-yon qui est arrivé deuxième. Selon l’ancien Premier ministre, les suffrages exprimés pour deux des six finalistes ayant jeté l’éponge à mi-chemin auraient dû être considérés comme des voix valides. Dans ce cas, son principal adversaire n’aurait pas obtenu la majorité et, par conséquent, il faudrait organiser un second tour. Mais le plus haut organe du Minjoo a préconisé, mercredi, de reconnaître le résultat en l’état. Et Lee Nak-yon en a aussitôt pris acte et l’a félicité. Ainsi, la crise interne a pris fin.


Lee Jae-myung est né de parents paysans pauvres en 1964 à Andong dans la province de Gyeongsang du Nord. Une fois sorti de l’école primaire, il est monté à Seongnam, près de Séoul. Il y a travaillé comme un petit ouvrier d’usine en étudiant tout seul pour obtenir le certificat de fin d’études secondaires. Ensuite, il a réussi à intégrer en tant que boursier l’université Chungang à Séoul et à passer le Concours national de la magistrature. Il est devenu avocat spécialisé dans les droits de l’Homme et ceux des travailleurs. Il s’est présenté une fois aux élections législatives mais sa tentative s’est soldée par un échec. En 2014, il a été élu maire de Seongnam. Depuis, il poursuit une carrière politique ascendante. Il a gagné en popularité grâce à sa verve viscérale lorsqu’un mouvement citoyen s’est levé pour réclamer la destitution de l’ancienne présidente Park Geun-hye. Il s’est présenté à la primaire du Minjoo pour la présidentielle 2017. L’année suivante, il a été élu gouverneur de la province de Gyeonggi. Depuis, il s’est fait remarquer en brandissant la nécessité d’un « revenu universel », ou en faisant cavalier seul en faveur d’un versement à tous les citoyens d’une aide d’urgence dans le cadre de la crise du COVID-19.


Il est à noter que Lee Jae-myung a obtenu cette victoire sur fond de scandale de corruption impliquant l’un de ses proches dans le projet d’aménagement foncier de Seongnam, lorsqu’il était encore maire de cette ville. Cette affaire dite « Daejangdong » risque de peser dans sa campagne électorale à la présidentielle.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >